bilaterals.org logo
bilaterals.org logo

ZLEC

La Zone de libre-échange continentale (ZLEC) est un projet d’accord commercial entre les 54 Etats-membres de l’Union africaine. L’accord continental vise à accroitre la libéralisation du commerce, déréguler les services et éliminer les barrières tarifaires et non-tarifaires. Les négociations ont débuté en juin 2015 et l’accord a été signé en mars 2018 par 44 nations.


Au Burkina Faso, le milieu des affaires s’interroge sur la ZLECAf
Au Burkina Faso, de nombreux hommes d’affaires émettent des inquiétudes avec ce vaste espace commercial de plus d’un milliard de personnes.
L’insécurité devient l’obstacle No 1 à la réalisation de la Zone de libre échange continentale africaine
Sur les 54 Etats africains qui ont signé l’accord, pas moins d’une vingtaine sont concernés directement ou indirectement par des violences (terroristes, communautaires, sécessionnistes).
La Zone tripartite de libre-échange africaine sera opérationnelle en début 2020, selon le COMESA
Le TFTA servira également de bloc de construction pour la Zone de libre-échange continentale africaine, a rapporté un responsable du Marché commun de l’Afrique orientale et australe (COMESA).
L’Afrique du Sud se prépare à mettre en œuvre la Zone de libre-échange continentale africaine
Le gouvernement sud-africain a mis en place lundi un comité chargé d’élaborer des plans d’action relatifs à la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA).
Les habitants de N’Djamena ne croient pas à la Zlec
Malgré l’entrée en vigueur de l’accord sur la zone de libre échange économique, les commerçants tchadiens sont toujours victimes de tracasseries et d’humiliations à la frontière avec le Cameroun.
Une zone de libre-échange africaine, pour quoi faire ?
Les détracteurs craignent que la ZLEC expose les pays faiblement industrialisés à un afflux de biens à bas coût, créant une situation de concurrence impossible à soutenir pour les petits producteurs et industriels locaux.
Réunion du dialogue de la société civile sur l’Afrique du 28 juin 2019
La préparation de la ZLECAf représente une perte de temps et de ressources pour les Etats africains qui réduira les ressources qui devraient être concentrées sur le renforcement économique et politique des Communautés économiques régionales
Lancement "historique" de la zone de libre-échange africaine au sommet de l’Union africaine
Les pays de l’Union africaine vont lancer la Zone de libre-échange continentale africaine (Zlec). Cinquante-quatre pays vont participer à ce marché "historique", qui sera actif d’ici à 2020.
Libre-échange : l’Afrique dans les starting-blocks à Niamey 
Deux mois après son entrée en vigueur théorique, l’accord portant création d’une zone de libre‑échange continentale sera au cœur des discussions du sommet de l’Union africaine.
Libre-échange : ces écueils qui peuvent faire dérailler la Zlec
Dans la mise en œuvre de la Zlec, deux points sont à surveiller de près : le bénéfice de l’accord pour les pays qui n’ont pas de ressources naturelles ou pas d’accès à la mer, et l’avenir des relations commerciale avec l’UE.
Le Nigeria assure qu’il va signer l’accord de libre-échange continental
Le Nigeria, première économie d’Afrique et premier marché du continent avec 190 millions d’habitants, a finalement annoncé qu’il signerait l’accord de libre-échange continental.
Zone de libre-échange : l’Afrique au secours des États-Unis ?
Un seul ensemble d’accords commerciaux devra être négocié avec la ZLEC, au lieu de cinquante-cinq accords commerciaux complexes conclus avec chaque petite économie africaine.
Accord de libre-échange en Afrique : pas de précipitation pour Buhari
Les bénéfices d’un tel accord ne doivent pas retomber que dans l’escarcelle des investisseurs, mais également dans celle des citoyens, a déclaré le président nigérian.
Zone de libre-échange africaine : vers un méga-accord commercial avec l’Europe ?
Bien que le scénario d’un accord commercial entre l’Union Africaine et l’Union Européenne a été soutenu au plus haut niveau, la légitimité d’une négociation intercontinentale pose problème
La Zlec, et après ?
Le piège de cet accord réside dans les 10 % de lignes tarifaires qui seront protégées ou dont le démantèlement sera progressif.
Le Kenya veut booster son commerce laitier grâce à la zone de libre-échange continentale africaine
Selon le Conseil laitier kenyan, le secteur devra travailler à baisser ses coûts de production de 25 shillings/litre à 15 shillings/litre afin d’être compétitive sur le marché continental.
Afrique : le mauvais pari du libre-échange continental
Une intégration entre Etats économiquement dénationalisés n’est ni un gage de démocratie ni une promesse de prospérité collective. C’est pourtant à ce résultat que concourt la ZLECA en tant que projet afrolibéral.
Lancement de la phase opérationnelle de la Zlec, le 7 juillet
Les 24 pays signataires poursuivent les négociations bilatérales, notamment sur les produits qui feront l’objet d’une libéralisation ou au contraire en seront exclus.
« La zone de libre-échange africaine ne doit pas être une simple arène pour multinationales »
Alors que la ZLEC vient d’entrer en vigueur, l’économiste camerounais Thierry Amougou souligne « l’urgence de signaler au monde capitaliste que l’Afrique n’est pas une marchandise ».
Libre-échange : la Zlec officiellement sur les rails
L’accord portant sur la création de la zone de libre-échange continentale (Zlec), promue par l’Union africaine (UA), entre en vigueur ce 30 mai.