Accords commerciaux : Maurice demande aux USA de renouveler l’AGOA jusqu’en 2015

JPEG - 143.9 kb
Outre l’AGOA, le gouvernement mauricien travaille sur la consolidation des droits sur la propriété intellectuelle.

L’Express 01/09/12

Accords commerciaux : Maurice demande aux USA de renouveler l’AGOA jusqu’en 2015

Thierry Laurent

Le gouvernement mauricien ouvrira les négociations avec les Etats-Unis lors de la cinquième édition du Trade and Investment Framework Agreements (TIFA) sur l’African Growth and Opportunity Act (AGOA). Cet accord préférentiel arrive à échéance au mois de septembre.

Le renouvellement de l’AGOA sera au cœur des discussions de la cinquième édition du Trade and Investment Framework Agreements (TIFA) qui se tiendra du 15 au 17 janvier prochain. « Nous espérons que le congrès américain renouvellera au plus vite l’AGOA, car Maurice ainsi que les autres Etats bénéficiaires puissent continuer à profiter de facilités économiques », a déclaré Anund Neewoor, secrétaire aux Affaires étrangères, lors d’une conférence de presse ce lundi 9 janvier.

« Notre taux d’exportation vers les Etats-Unis se chiffre à 59,2 % en 2010, et c’est le textile qui a été notre principal produit d’exportation. D’autre part, cette loi a permis la création de quelque 300 000 emplois directs et presque un million d’emplois indirects dans la région subsaharienne. Mais nous sommes confiants que le Congrès accèdera à notre demande. Je pense d’ailleurs que cela aurait dû être fait au mois de décembre, mais le Congrès était débordé de travail. Nous espérons que l’AGOA sera renouvelé jusqu’en 2015 », a-t-il ajouté.

Outre l’AGOA, ajoute Anund Neewoor, le gouvernement mauricien a déjà travaillé sur un plan de travail qui comprend 14 points. « Nous profiterons de ces réunions pour discuter sur la consolidation des droits sur la propriété intellectuelle. Le secteur des TIC sera aussi à l’agenda étant donné que c’est un secteur clef de l’économie. Le commerce de nos produits marins sera aussi abordé en long et en large. Tout cela dans le but de permettre à Maurice et aux autres pays bénéficiaires d’avoir davantage de facilités sur le marché international », a-t-il poursuivi.

Lors de cette rencontre avec la presse, Hugo Jimenez, haut responsable à l’ambassade américaine, a donné l’assurance que les discussions sur l’AGOA sont sur la bonne voie. Il a aussi soutenu que les Etats-Unis parviennent à résister à la crise économique et a indiqué que les effets de la crise ne répercuteront pas sur le marché mauricien.

keywords:
source: L’Express