ALENA: rencontre de dernière minute à Mexico vendredi

JPEG - 112.8 kb

La Presse | 31 janvier 2018

ALENA: rencontre de dernière minute à Mexico vendredi

par Maxime Bergeron

Les ministres des Affaires étrangères des trois pays membres de l’ALENA ont convenu de se rencontrer de nouveau à Mexico ce vendredi, quelques jours à peine après la fin de la sixième ronde de négociations de l’accord à Montréal.

Le bureau de la ministre canadienne Chrystia Freeland a confirmé cette réunion de dernière minute mercredi matin.

« La ministre Freeland, le secrétaire d’État américain Rex Tillerson et Luis Videgaray, secrétaire mexicain des Affaires étrangères et hôte de la réunion, discuteront des possibilités actuelles et futures de coopération et de collaboration trilatérale en matière d’économie, dont la modernisation de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) », a indiqué le bureau de Mme Freeland dans un communiqué.

Pressions de Washington

Cette rencontre surviendra quatre jours à peine après la tenue de commentaires acerbes par le représentant américain au Commerce, Robert Lighthizer.

À Montréal, lundi, M. Lighthizer a exigé du Canada et du Mexique de reprendre le dialogue « de façon urgente » en vue de faire avancer les dossiers les plus chauds avant la prochaine ronde officielle de négociations de l’ALENA, prévue à la fin de février à Mexico.

« Nous devons à nos citoyens, qui traversent une période d’incertitude, de progresser beaucoup plus rapidement », a-t-il déclaré pendant une conférence de presse assez tendue à l’Hôtel Bonaventure.

Les États-Unis ont formulé une série de demandes jugées inacceptables par le Canada et le Mexique dans le cadre des négociations sur l’ALENA. Ils exigent entre autre une forte hausse du pourcentage de contenu « made in U.S.A. » dans les véhicules, de même qu’une renégociation automatique de l’accord tous les cinq ans et une abolition des mécanismes de règlement des différends.

Rappel des faits

Dans son bref communiqué diffusé mercredi matin, le ministère canadien des Affaires étrangères a tenu à rappeler quelques faits sur les échanges commerciaux canado-américains.

Le ministère y souligne notamment que le Canada achète davantage de produits des États-Unis que la Chine, le Japon et le Royaume-Uni réunis, un message que le premier ministre Justin Trudeau et Chrystia Freeland répètent sur toutes les tribunes depuis des mois. Il s’agit d’un de leurs principaux arguments en vue de convaincre les élus américains du bien-fondé de l’ALENA.

Ottawa mentionne aussi que les échanges canado-américains ont totalisé 882 milliards en 2016, et que ceux avec le Mexique ont franchi le cap des 40 milliards l’an dernier.

« J’espère avoir cette semaine une réunion positive et constructive avec mes homologues américain et mexicain afin de discuter des intérêts que partagent nos pays », a déclaré Chrystia Freeland.

En plus de discuter de l’ALENA, les trois partenaires aborderont à Mexico la question de la crise vénézuélienne, ainsi que la situation des migrants et le prochain Sommet des Amériques.

La tenue de cette réunion a été confirmée au début de cette semaine, selon nos informations.

keywords:
source: La Presse