APEi : Madagascar demande un moratoire de 5 ans en raison de la crise

Madagascar Tribune | mercredi 5 septembre 2012

Début de la mise en œuvre de l’APEi en janvier 2013< br width='100%' />
Madagascar demande un moratoire de 5 ans en raison de la crise

Depuis 2002, l’Union européenne (UE) et les États ACP dont fait partie Madagascar sont en négociation pour un Accord de partenariat économique (APE). Dans cette négociation, Madagascar appartient au Groupe des pays de l’Afrique orientale et australe ou AfOA. Faute d’accord sur un APE complet, un Accord de partenariat économique intérimaire (APEi) a été paraphé en décembre 2007 et signé en août 2009 à Maurice. Cet accord intérimaire comprend trois volets dont l’accès au marché, la pêche et les questions liées au développement. À la suite de la ratification des trois pays signataires de l’AfOA (Maurice, Seychelles, et Zimbabwe), et de la notification de Madagascar de cet accord au niveau de la Commission de l’UE en novembre 2011, la mise en œuvre de l’APEi débutera en Janvier 2013. Or Madagascar estime que vu la crise, un délai est nécessaire pour le gouvernement et les opérateurs pour se préparer à cette échéance ou cette levée des barrières douanières sur certains produits. Un moratoire de cinq (5) ans est considéré comme raisonnable pour permettre au pays de se préparer aux conséquences néfastes de cet abaissement tarifaire.

L’opportunité d’une première réunion du Comité de mise en œuvre de l’APEi à Bruxelles pour ce 19 octobre 2012 est ainsi saisie par le gouvernement pour plaider en faveur de ce report en présentant les arguments dans ce sens. Car il s’agit d’un accord qui engage le pays et dont les impacts financiers sont importants dans le budget de l’État. On devrait donc s’attendre à ce que les résolutions de cet atelier servent d’éléments d’appréciation de l’opportunité de la mise en œuvre de l’APEi pour Madagascar. Pendant ce temps, les négociations sur l’APE complet continuent pour inclure trois autres thèmes restants, notamment le commerce de service, l’agriculture et les questions liées au commerce.

L’APEi a été au centre des discussions d’un atelier qui s’est déroulé à l’Hotel IBIS à Ankorondrano ce lundi 3 septembre 2012. Ont participé à ces travaux, des représentants de l’administration, du secteur privé, et d’autres invités importants. Cet atelier consacré à l’examen des négociations et à la mise en œuvre de l’APEi est organisé par le ministère du Commerce en collaboration avec le Centre de ressources en commerce international (CRCI) et l’EDBM (Economic Development Board of Madagascar).

Recueilli par Bill

keywords: