bilaterals.org logo
bilaterals.org logo
   

La fin de la neutralité du net aux États-Unis

Vous avez certainement dû en entendre parler ces derniers mois si vous suivez l’actualité des technologies de l’information et de la communication, mais la Neutralité du Net, principe fondateur de l’internet a été abrogé aux États-Unis sur décision de la FCC. Elle visait à contraindre les fournisseurs d’accès à Internet à offrir la même vitesse de connexion à l’ensemble des sites visités par les utilisateurs. À volume égal, le temps de chargement devait donc être le même, que vous soyez un acteur majeur comme Google ou Amazon, ou un simple blogueur. En Afrique également, certains pays pratiquent des mesures controversées à ce sujet. C’est notamment le cas du Bénin qui a récemment tenté de mettre en place une taxe sur les connexions aux réseaux sociaux.

Mais comment font les fournisseurs d’accès à internet pour brider votre connexion lorsque ces derniers ne sont plus tenus de respecter la neutralité du net ? C’est très simple, ils espionnent vos paquets. Pour simplifier, les données que vous échangez avec un serveur lorsque vous vous connectez à un site internet sont regroupés sous la forme de paquets que votre FAI est en mesure de suivre afin de déterminer le site que vous êtes en train de visiter. Afin de libérer de la vitesse de connexion pour ses partenaires commerciaux plus gourmands en bande passante, il peut décider de brider la vitesse de vos paquets afin d’en donner un peu plus à ceux à destination de ces sites partenaires. Vous vous retrouvez donc avec certains sites internet affreusement longs à charger. Et malheureusement, certaines entreprises n’ont pas attendues la décision de la FCC avant de ralentir artificiellement votre connexion. C’est notamment le cas de l’opérateur Français “Free” qui ralentit l’accès à YouTube afin de privilégier ses propres services de vidéo à la demande.

On s’écarte malheureusement de plus en plus de l’internet synonyme d’un accès égalitaire à l’information, et ce n’est très certainement pas pour déplaire aux GAFAM. Heureusement il existe une méthode relativement aisée pour contourner ces restrictions. Il suffit de passer par un VPN. Un VPN, ou réseau privé virtuel, est un service en ligne qui vous permet de faire passer l’ensemble de vos données (et donc de vos paquets) à travers un tunnel VPN crypté, indéchiffrable par votre Fournisseur d’Accès à Internet. Ce dernier ne pouvant plus contrôler l’origine et la destination des paquets se retrouve alors dans l’impossibilité de les brider, et vous retrouvez ainsi accès à un internet neutre et non-censuré. Parmi les fournisseurs de qualité nous vous conseillons ExpressVPN qui est le leader sur le marché et qui propose le service le plus performant en terme de sécurité. Vous pourrez même accéder à du contenu qui ne vous était auparavant pas accessible, puisqu’un VPN vous permet de faire passer votre connexion par un pays étranger et donc d’accéder au contenu lui étant réservé (certaines vidéos YouTube, les exclusivités Netflix etc.). Il est cependant important d’éviter au maximum de recourir à des VPN prétendument “gratuits” qui n’hésitent pas à injecter des malwares dans les données que vous recevez.

Une fois inscrit chez un fournisseur de VPN il vous suffira de télécharger une application pour votre ordinateur ou votre téléphone et à vous connecter avec vos informations de compte. Vous devrez alors choisir un serveur auquel vous connecter (Nous vous conseillons d’opter pour un serveur situé en France, ce qui vous permettra de profiter d’un internet neutre mais également des contenus culturels réservés au territoire Français) et voilà ! Vous pouvez dès à présent profiter d’un internet libre et sans contraintes, et ceci même si vous êtes aux États-Unis !


 source: