bilaterals.org logo
bilaterals.org logo

Articles par langue


Les coalitions revendiquent le gel par le gouvernement marocain du processus de négociation
Sur invitation de Madame Nouzha Skalli, présidente du groupe parlementaire de l’Alliance socialiste, une journée d’étude a été organisée le 13 février courant dans l’enceinte de la Chambre des représentants pour examiner quelques volets de l’accord de libre-échange qui devra être signé entre les gouvernements du Maroc et des Etats-Unis d’Amérique.
Memorandum de la société civile contre les restrictions à l’accès aux génériques dans l’ALE US-Maroc
L’ALCS invite toutes les composantes de la société civile au Maroc à se mobiliser et à signer un memorandum adressé au gouvernement pour sauver l’accès aux médicaments génériques, aujourd’hui sérieusement menacé par l’accord de libre échange que le Maroc est en train de négocier avec les Etats Unis.
Danger sur les génériques ! Communiqué de presse de l’ALCS
Les négociations en cours pour la zone de libre échange Maroc-USA portant sur les brevets des médicaments nous inquiètent au plus haut point.
L’Etat marocain s’apprête à privatiser 56 000 hectares de terres agricoles
Les autorités marocaines sont venues exposer en Espagne et en France les conditions de privatisation de leurs terres agricoles, mettent en avant l’opportunité commerciale qu’elles représentent. En effet, en vertu du traité de libre-échange conclu au printemps avec Washington, les exportations agricoles marocaines sont exemptées de droits de douane lorsqu’elles entrent aux Etats-Unis.
La coalition marocaine défend le droit aux soins et l’accès aux médicaments
La coalition marocaine pour le droit aux soins et l’accès aux médicaments s’est réunie le lundi 4 octobre 2004 pour discuter des actions à mener à l’occasion de la discussion, par le parlement marocain, des accords de libre échange entre le Maroc et les Etats-Unis.
Maroc : les failles d’un système
L’industrie agro-alimentaire marocaine est sérieusement menacée par la multiplication des Accords de Libre-Echange, vu que le gouvernement ne prévoit pas de mesures d’accompagnement pour l’aider à être compétitive.
L’accord d’association Algérie-UE en vigueur avant fin 2004
L’accord s’articule autour des grands volets que représentent le dialogue politique, le développement des échanges afin d’établir progressivement une zone de libre-échange après une période transitoire de douze ans en conformité avec les règles de l’OMC, le commerce des services, la coopération économique, sociale et culturelle.
Maroc : inquiétudes des opérateurs face aux accords de libre échange avec les Etats-Unis
La société civile marocaine, les industriels et les opérateurs des différents secteurs économiques craignent que les accords de libre échange signés par le Maroc avec plusieurs groupements régionaux ou dans un cadre bilatéral auront des répercussions néfastes sur l’économie marocaine, fragilisée par les accords d’ajustements structurels.
Le gouvernement Lula livre les travailleurs brésiliens à l’impérialisme européen
Le mouvement Via campesina Brésil dénonce la politique du gouvernement brésilien mise en oeuvre dans le cadre des négociations qui se sont déroulées, du 20 eu 24 septembre à Bruxelles.
L’UE se défend d’avoir fait une offre insuffisante au Mercosur
La Commission européenne s’est défendue d’avoir fait une offre insuffisante au Mercosur pour la mise en oeuvre d’un vaste accord de libre-échange, estimant que ses propositions "reflétaient l’ambition" manifestée par le Mercosur.
Rabat entérine l’accord de libre-échange
L’initiative Royale, lancée à Agadir en mai 2001 pour la création d’une zone de libre-échange entre le Maghreb et le Machreq, a abouti à l’accord officiellement entériné dans la capitale du Royaume le 25 février dernier au niveau des ministres des Affaires étrangères de la Jordanie, de la Tunisie, de l’Egypte et du Maroc.
Déclaration de Maputo
Réunion des organisations de la société civile à l’occasion du 4èmeSommet des Chefs d’Etats d’Afrique-Caraïbes-Pacifique (ACP).
Méxique-Japon : Signature d’un accord de libre-échange
Le premier ministre japonais Junichiro Koizumi est à Mexico, pour signer un Traité de libre échange entre le Mexique et le Japon. Les négociations ont duré plus d’un an.
Les traités bilatéraux de propriété intellectuelle dans la Francophonie
Bien que l’attention médiatique soit concentrée sur les organisations multilatérales, comme l’OMC, et les grands sommets internationaux, comme celui de Cancún, les frontières du régime international de la propriété intellectuelle sont également repoussées par la voie plus discrète, mais non moins efficace, des accords bilatéraux et régionaux.
Une rivalité Nord/Sud sur le matériel génétique : le chapitre de la ZLÉA sur la propriété intellectuelle
En novembre 2002, un avant-projet de Zone de libre-échange des Amériques (ZLÉA) a été rendu public. Cet avant-projet s’avère, en fait, une compilation des propositions négociées par les trente-quatre gouvernements des Amériques et la quasi-totalité d’entres elles sont toujours entre crochets, indiquant qu’elles ne font pas encore l’objet d’un consensus.
Le droit international des brevets : entre le multilatéralisme et le bilatéralisme américain
Cet article présente 39 accords bilatéraux de propriété intellectuelle conclus entre les États-Unis et des pays importateurs de technologie. Ces accords permettent au gouvernement américain de contourner les négociations multilatérales de l’OMC. En utilisant une approche coercitive, le gouvernement américain est parvenu à tisser une toile d’accords bilatéraux qui va bien au-delà de l’Accord sur les ADPIC.
L’impérialisme européen et le libre-échange
L’Union européenne est sur le point de mettre en place une série d’ accords de libre-échange et mène une politique commerciale offensive qui n’a rien à envier à la politique américaine.
Le réseau des ABI (BIT)
En 2000, le Groupe de recherche sur les acteurs institutionnels et leur discours (GRAID) à l’Université de Bruxelles a réalisé une recherche sur la manière dont la multiplication des Accords bilatéraux de protection de l’investissement créait un réseau dont les effets anti-démocratiques et anti-sociaux étaient équivalents à ceux de l’AMI.
Le libre-échange, les accords de commerce et le combat pour la liberté
Au coeur de la politique commerciale américaine, le multilatéralisme n’est pas l’unique option, loin s’en faut, dont dispose l’administration présidentielle pour structurer le système commercial international.