Secteur des services : Maurice est un des principaux bénéficiaires du TiSA, selon l’UE

JPEG - 180.1 kb

Defi Media | 14 January 2017

Secteur des services : Maurice est un des principaux bénéficiaires du TiSA, selon l’UE

BY RONNIE ANTOINE

Avec Hong Kong, Maurice est l’un des deux pays à qui profiterait la signature du Trade in Services Agreement. C’est la conclusion d’un rapport technique intérimaire préparé par l’Union européenne.

L’île Maurice n’a pas à craindre de la signature du Trade in Services Agreement (TiSA), estime l’Union européenne. C’est la conclusion qu’on pourrait tirer du Draft Interim Technical Report de Sustainability Impact Assesment (SIA) de la Commission européenne publié en décembre. En fait, selon le rapport, avec Hong Kong, Maurice serait un des deux pays qui bénéficieraient le plus de la signature de l’accord controversé.

« Mauritius is the only other country for which income is expected to increase more than 0.2 percent, with an increase of 0.5 percent in scenario A and 0.6 percent in scenario B », peut-on lire dès les premières pages du rapport. Le scénario A prend pour acquis la signature de tous les pays participant aux négociations pour le TiSA et le scénario B présuppose l’addition d’une poignée de pays asiatiques. En clair, Maurice et Hong Kong sont les deux seuls signataires qui verraient leurs revenus croître de plus de 0,2 %. La raison étant le poids du secteur des services dans le produit intérieur brut (PIB).

Les prévisions pour Maurice restent tout de même loin des 1,2 % et 1,4 % prévus pour Hong Kong. Le rapport en donne aussi la raison : « Results suggest that Hong Kong and Mauritius would gain most from TiSA. Hong Kong has the highest share of service exports of GDP, followed by Mauritius, although Mauritius service exports’ share of GDP is only about one-third of that of Hong Kong. » Pour le commerce des biens, l’ensemble des pays ne connaîtraient qu’une amélioration négligeable, Maurice arrivant cette fois en tête avec 0,65 % dans le scénario A.

L’importance du secteur des services dans l’économie mauricienne devrait également aider à booster les salaires en cas de signature du TiSA. Les salaires à Maurice devraient connaître une hausse de 0,9 % pour les travailleurs peu qualifiés. Pour tous les autres pays, hormis Hong Kong, cette hausse devrait être inférieure à 0,5 %.

L’impact sur les exportations devrait toutefois être plus conséquent selon l’étude menée par la Commission européenne. Si le scénario B se concrétise, l’augmentation pour Maurice se chiffrerait à 2,7 %. Autrement, il faudrait ramener ce chiffre à 1,4 %. Maurice serait le pays qui bénéficierait le plus de l’accord sur ce plan.

Seuls quatre pays devraient bénéficier de l’accord en ce qui concerne les prix à la consommation, dont Maurice. Les chiffres demeurent néanmoins très bas : une baisse de 0,8 % pour Maurice, 0,3 % pour le Pakistan et 0,1 % pour Israël et Taïwan. Dans la majorité des autres pays, la signature du TiSA n’aurait aucun impact majeur.

source: Defi Media