bilaterals.org logo
bilaterals.org logo

Afrique


La CEDEAO perdrait 3,182 milliards d’euros de droits de douane à cause des APE
Les pertes de droits de douane pour la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) à cause de l’Accord de partenariat économique (APE) seraient de 3,182 milliards d’euros
La nouvelle stratégie commerciale de l’UE esquisse une relation « redéfinie » avec l’Afrique
La Commission européenne a présenté sa nouvelle stratégie en matière de commerce et d’investissement, intitulée « Le commerce pour tous : vers une politique commerciale et d’investissement plus responsable »
La Zone de Libre-Echange (ZLE) tripartite en question !
Dans le contexte géopolitique et les guerres larvées impliquant plusieurs pays membres de cette nouvelle chimère, nos populations ne méritent-elles pas une meilleure considération de la part de nos dirigeants et de nos institutions.
La "grande hypocrisie" de l’Europe face à l’immigration
Ce dernier drame va-t-il faire comprendre au parlement européen que ratifier l’Accord de partenariat écoomique le 7 juillet 2015 serait une faute politique grave ?
Faut-il avoir peur de l’APE ?
Après plus de dix ans de négociations, l’accord de partenariat économique a enfin été conclu entre l’Union européenne et une grande partie de l’Afrique subsaharienne... Mais crée toujours autant la polémique.
Promotion de l’autonomisation economique de la femme a travers des accords commerciaux tenant compte des sexes
Le présent rapport est basé sur la recherche faite par FEMNET pour évaluer dans quelle mesure les accords commerciaux entre les pays africains et l’Union Européenne facilitent l’autonomisation économique des femmes et la concrétisation de leurs droits économiques.
APE : La Commission Européenne met la pression sur l’Afrique, le Parlement s’érige en bouclier.
Le parlement européen a adopté une résolution législative prolongeant la date butoir pour la mise en œuvre des accords de partenariat économique (Ape) intérimaires 2014 à 2016
La BAD prête à soutenir les pays africains à établir la Zone de libre-échange continentale vers 2017
La Banque africaine de développement est prête à aider les pays africains à mettre en œuvre l’infrastructure physique et immatérielle nécessaire à l’établissement de la Zone de libre-échange continentale à l’horizon 2017, a déclaré, selon ce communiqué de presse, le président de l’institution, Donald Kaberuka.
Agrobusiness : Apibana ou l’art du lobbying
L’African Pineapples and Bananas Association fait front contre le tarif de douane préférentiel que l’Europe pourrait accorder à l’Amérique centrale.
Une zone de libre-échange : de l’utopie ?
Les chefs d’Etat africains ont des plans ambitieux visant à créer une zone de libre-échange, regroupant 26 pays et plus de 600 millions de personnes sur le continent.
La société civile assure le maintien du développement à l’ordre du jour des APE
Dans une démarche inhabituelle, les organisations de la société civile d’Afrique occidentale et centrale ont participé aux négociations entre leurs pays et l’Union européenne concernant les accords de partenariat économique.
Karel De Gucht : "C’est le commerce qui développera l’Afrique"
L’ancien chef de la diplomatie belge veut persuader les Africains du bien-fondé des Accords de partenariat économique. Pour le moment sans succès. Jeune Afrique l’a rencontré lors de sa dernière visite en RD Congo.
Qui osera reprocher à l’Afrique de protéger son agriculture ?
L’Inde a fait jouer là la souveraineté alimentaire comme un principe politique fort. De nombreux pays africains adoptent enfin la même attitude et s’unissent en régions pour mieux défendre ensemble leurs intérêts économiques, notamment agricoles, face aux revendications de l’UE et d’autres accords bilatéraux.
La Société civile africaine ferme dans son opposition
Réunis à Accra, les membres du Réseau africain sur le commerce, plus connu sous son appellation anglaise, African Trade Network (Atn), ont signé une déclaration dans laquelle ils se déclarent « plus que jamais déterminés à arrêter tous les Ape ».
La lutte continue au sujet des APE
On est en en train de donner une mauvaise réputation pour rien aux Accords de partenariat économique (APE), selon le parlementaire ghanéen, JB Danquah, qui se prononçait contre la toile de fond d’une autre rencontre de la société civile protestant contre les APE.
Bataille Europe - Afrique sur le front de la faim
Nicolas Sarkozy va-t-il réussir à concilier le libéralisme de l’Union et de ses amis avec la souveraineté alimentaire réclamée par les Africains et les ONG ?
Des syndicats africains appellent à l’abandon des accords de libre-échange proposés par l’UE
La fédération de syndicats la plus importante d’Afrique a appelé les pays africains à rejeter les Accords (libéraux) de partenariat économiques (APE), que l’UE cherche à leur faire signer. L’union syndicale a déclaré que ces accords ne servaient pas les intérêts africains.
APE ou développement ? : votre choix
La question n’est pas de savoir si l’accord proposé est équitable ou de réclamer un nouvel accord de type APE mais plutôt de changer complètement de direction en s’interdisant toute forme d’accord en dehors de l’OMC.
APE : Un marché de dupes
Le système libéral a montré ses propres limites et sa laideur et le grand débat qui se pose aujourd’hui n’est plus de décrire ses méfaits mais que faire pour que l’humanité fasse un progrès qui profite à la majorité abandonnée au bord de la route par la mondialisation ?
APE et recolonisations : Poison européen contre médiocrités africaines
Les APE sont un hors jeu et une erreur sur toute la ligne dans l’orientation des échanges africains au XXIe siècle occidental. Le plus important est de travailler aux intégrations régionales, mal appliquées malgré une batterie de textes, et de trouver un positionnement stratégique gagnant vis-à-vis des grands blocs comme l’Asie, la Chine, l’Inde, le Brésil, le Venezuela en arbitrant entre projets industriels, financiers et commerciaux, sans oublier les assistances techniques intra-africaines, Sud-Sud, l’amélioration du capital cognitifs.