bilaterals.org logo
bilaterals.org logo

UE-Corée

En mai 2007, l’Union européenne (UE) et la Corée du Sud ont entamé des négociations en vue d’un accord bilatéral de libre-échange. Ce dernier est entré en vigueur le 1er juillet 2011. Ils prévoient arriver à une entente d’ici la fin de 2008.

Cet accord fait partie de la stratégie post-2006 « Global Europe » de l’UE pour stimuler la compétitivité des entreprises de l’UE dans le monde en assurant un engagement plus ferme envers les politiques néolibérales de la part des partenaires commerciaux, incluant l’élargissement des droits pour les transationales européennens. En Corée, le but de l’UE est de tenter d’obtenir un traitement égal, sinon meilleur, à celui des entreprises états-uniennes. (Les demandes de l’UE envers la Corée sont plus grandes que celles des États-Unis dans les domaines de la propriété intellectuelle, des services, des politiques en matière de concurrence et de normes environnementales.)

Les mouvements sociaux des deux côtés ont fait campagne contre les conséquences potentielles de l’entente. L’une des principales préoccupations concerne le secteur agricole de la Corée, où l’on s’attend à ce que les éleveurs de porc, en particulier, souffrent d’un afflux de porc subventionné de l’UE à la suite de la signature de cette accord.

dernière mise à jour : mai 2012
photo : European External Action Service - EEAS/CC BY-NC-ND 2.0


Les produits de Kaesong pourrait profiter de l’ALE Corée-UE
Les produits fabriqués dans le parc industriel de Kaesong devraient bénéficier d’avantages fiscaux s’ils sont exportés vers l’Europe en raison de l’accord de libre-échange Corée du Sud-Union européenne, a déclaré le gouvernement coréen suite à une réunion avec l’UE.
Séoul aide les producteurs lésés par l’accord de libre-échange avec l’UE
La Corée du Sud apporte un soutien financier aux producteurs lésés par l’accord de libre-échange avec l’Union européenne (UE), lequel a permis à certains secteurs d’exportation européens, comme la viande, de faire une percée sur le marché sud-coréen depuis un an.
Libre-échange : l’Europe naïve ?
L’accord de libre-échange entre l’Union européenne et la Corée du Sud a été "naïvement passé" par l’Europe, selon le ministre français du Redressement productif, qui a critiqué mercredi l’arrivée de voitures coréennes sur le marché européen et français.
UE-Corée du Sud : le Parlement sud-coréen ratifie l’ALE
Le Parlement sud-coréen a fini par ratifier l’accord de libre-échange (ALE) avec l’Union européenne. Les députés de l’opposition ont décidé de boycotter le scrutin mais les « chaebols » sud-coréens, tels que Samsung et Hyundai, se frottent déjà les mains.
L’UE et la Corée du Sud vont libéraliser leurs échanges commerciaux
Les Verts européens dénoncent la clause de sauvegarde négociée avec la Corée du Sud qui a conduit Séoul à modifier ses normes concernant les émissions de CO2 des voitures : "Pour la première fois, l’UE remet en cause la politique climatique d’un de ses partenaires commerciaux."
Accord UE-Corée du Sud : un appel d’air pour l’Europe ?
La Corée a compris que le meilleur moyen de protéger son marché consistait avant tout à conquérir celui des autres. Elle ambitionne de conclure pas moins de 45 accords de libre échange.
L’Europe approuve un vaste accord de libre-échange avec la Corée du Sud
L’Union européenne a donné jeudi son feu vert à un accord de libre-échange d’une ampleur sans précédent avec la Corée du Sud, l’Italie ayant levé un veto qu’elle brandissait du fait d’inquiétudes pour son industrie automobile.
Accord UE-Corée du Sud : l’Italie maintient son veto après la médiation belge
L’Italie a maintenu lundi son veto sur l’entrée en vigueur d’un ambitieux accord de libre échange entre l’Union européenne et la Corée du Sud, malgré la mission de bons offices effectuée ce week-end par le ministre belge des Affaires étrangères.
Accord de libre-échange entre l’UE et la Corée du Sud
L’accord, qui pourrait représenter quelque 19 milliards d’euros, est le plus important signé par l’UE avec un pays tiers.
L’accord de libre-échange avec la Corée du Sud sous les feux des groupes politiques
Les députés européens craignent les effets néfastes du projet négocié par la Commission sur l’industrie européenne, notamment automobile.

    Liens


  • EU-Korea FTA SIA
    The EU-Korea FTA Trade Sustainability Impact Assessment (SIA) is intended to produce studies in order to provide a deeper understanding of the sustainability impacts of the trade and investment aspects of the Free Trade Agreement and of the mechanisms through which they might affect both the EU and Korea.