L’Afrique du Sud se prépare à mettre en œuvre la Zone de libre-échange continentale africaine

JPEG - 66.3 kb
Photo: SIYABULELA DUDA

Xinhua | 20 août 2019

L’Afrique du Sud se prépare à mettre en œuvre la Zone de libre-échange continentale africaine

JOHANNESBURG, 19 août (Xinhua) — Le gouvernement sud-africain a mis en place lundi un comité chargé d’élaborer des plans d’action relatifs à la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA).

Le comité, présidé par le ministre du Commerce et de l’Industrie, Ebrahim Patel, comprend des représentants des secteurs gouvernemental, des affaires et du travail. Il identifiera les produits que le pays pourrait exporter vers d’autres pays africains et les mesures à prendre pour réaliser ces exportations.

Selon M. Patel, la ZLECA offre une opportunité pour de nouveaux marchés pour les produits sud-africains, toutefois contrebalancée par le risque que certaines industries puissent être menacées par les importations en provenance de l’ensemble du continent. Il a annoncé que le comité devra identifier les produits vulnérables et développer des mesures pour renforcer ces secteurs.

M. Patel a déclaré : "C’est une opportunité de faire les choses différemment ... Nous devons augmenter la taille de cette production et amener plus de personnes dans l’économie".

"Nous avons la possibilité de tirer parti de nos véritables atouts en tant que pays, de transformer une création d’emplois relativement modeste en un effort beaucoup plus important, avec des solutions réalisables et exploitables pour débloquer la croissance, les investissements et la création d’emplois dans l’économie", a-t-il ajouté.

La ZLECA a pour ambition de supprimer les tarifs douaniers et de permettre la libre circulation des biens et des personnes sur le continent. L’accord a été ratifié par 27 pays africains, dont l’Afrique du Sud. Sa mise en œuvre est prévue pour juillet 2020.

keywords:
source: Xinhua