bilaterals.org logo
bilaterals.org logo

Ghana


Pérenniser les APE intérimaires de Côte d’Ivoire et du Ghana détruirait l’intégration régionale de l’Afrique de l’Ouest
L’intégration régionale étant censée être le premier objectif de l’APE, cela impliquerait que la DG commerce ne se soucie pas de la désintégration de l’Afrique de l’Ouest (AO).
L’éloquente fable de la tomate du Ghana
Un accord de partenariat avec l’Union européenne est censé stimuler les économies africaines. Or, la tomate italienne se vend moins cher sur les marchés du Ghana que sa cousine indigène.
Ghana : Arguments contre l’accord de partenariat économique
La Plateforme Nationale des OSC du Ghana exige que l’on abandonne l’Accord de partenariat économique interimaire
Un Prix Nobel de l’économie critique les APE
Le professeur Joseph Stiglitz, lauréat du Prix Nobel de l’économie, invite un examen minutieux des Accords de partenariat économique (APE) entre l’Afrique et l’Europe et au rejet des aspects néfastes, estimant que l’accord n’est pas libre mais extrêmement contraignant.
« La Côte d’Ivoire et le Ghana n’ont pas signé »
Paraphé et non pas signé. La sémantique apparaît importante aux yeux de Babacar Ndao du Roppa. Pour M. Ndao, parapher un document « c’est accepter un principe tout en se réservant, dans un délai imparti, le droit d’en amender le contenu », argue-t-il.
Ghana-Burkina : Les paysans veulent forcer les pas de l’intégration
Pour les paysans, une application de l’APE à l’état actuel de la situation serait un désastre. Ils demandent plutôt de renforcer certains instruments de l’intégration, précisément le Tarif extérieur commun (TEC) qui ne protège pas assez, selon eux, l’agriculture de la région.