bilaterals.org logo
bilaterals.org logo

Ghana


L’accord de partenariat entre le Ghana et l’Union européenne entre enfin en vigueur
Selon l’accord, le Ghana réduira progressivement ses tarifs jusqu’à atteindre 0% pour 78% des importations européennes d’ici 2029.
Le Ghana signe enfin un APE avec le Royaume-Uni
Le Ghana et le Royaume-Uni viennent en !n de signer un accord commercial sur le modèle de l’APE.
Les manipulations de la Commission européenne sur les Accords de Partenariat Economique intérimaires de Côte d’Ivoire et du Ghana
La présente analyse vise à démasquer les multiples stratagèmes utilisés par la Commission européenne pour imposer les Accords de Partenariat Economique intérimaires de Côte d’Ivoire et du Ghana.
UA-ZLECA : le Ghana et le Kenya, les premiers à faire le pas décisif
Le Kenya et le Ghana ont déposé cette fin de semaine leurs documents de ratification de la Zone de libre-échange continentale africaine auprès de l’Union africaine.
Clause de la Nation la plus favorisée, Zone continentale de libre-échange et APE intérimaires de Côte d’Ivoire et du Ghana
La clause de la nation la plus favorisée de leurs Accords de Partenariat Economique intérimaires oblige la Côte d’Ivoire et le Ghana à étendre à l’UE les avantages tarifaires consentis dans la Zone de libre-échange continentale.
Le poulet européen vendu à vil prix sur les marchés africains
L’Afrique du Sud et le Ghana se sont ralliés pour contrer ce qui apparaît comme une offensive commerciale majeure de l’Europe pour vendre à vils prix de la viande de poulets dont parfois l’origine fait doute.
Le Ghana n’aurait jamais dû mettre en œuvre son APE intérimaire
Le 15 décembre 2016 l’Accord de Partenariat Economique intérimaire du Ghana est entré en application provisoire après que le Parlement européen l’ait ratifié le 1er décembre.
La clarification urgente des droits de douane appliqués en Côte d’Ivoire (CI) et au Ghana liés à leurs APE intérimaires
Que se passera-t-il si l’APE régional d’Afrique de l’Ouest n’est jamais finalisé ?
En Afrique, des eurodéputés s’interrogent sur les accords de partenariat
La commission commerce international est en Afrique de l’Ouest pour surveiller la mise en application des Accords de partenariat économique.
Pertes de droits de douane de l’Afrique de l’Ouest sur les exportations de l’UE28-RU de T5 à T20 avec l’APE
La conclusion est limpide : le Ghana et la Côte-d’Ivoire n’ont aucun intérêt à mettre en œuvre leurs APE intérimaires déjà ratifiés mais doivent faire pression sur l’UE pour demander une nouvelle dérogation à l’OMC ou à leur accorder le statut de SPG+.
La ratification absurde de l’APE intérimaire du Ghana
Le Parlement ghanéen n’a pas réalisé qu’il se tirait une balle dans le pied, en suivant le gouvernement qui a préféré céder aux fortes pressions des firmes d’agrobusiness internationales plutôt que d’écouter les avertissements de l’ensemble de la société civile
Le schéma de libéralisation des échanges de la CEDEAO mis à mal par les APE intérimaires de la Cote d’Ivoire et du Ghana
Les APE intérimaires de Côte d’Ivoire et du Ghana vont perturber énormément le fonctionnement des échanges intra-régionaux dans le Schéma de libéralisation des échanges de la CEDEAO.
Commentaires à la lettre de la Ministre des Affaires étrangères du Ghana au Parlement européen
Malgré le vibrant plaidoyer de la Ministre des Affaires étrangères du Ghana ratifier l’Accord de partenariat économique intérimaire du Ghana, ce plaidoyer présente plusieurs failles.
Le débat à la Commission INTA du Parlement européen sur l’APE intérimaire du Ghana
Le 13 octobre 2016 la Commission INTA du Parlement européen a débattu de l’APE intérimaire du Ghana (APEi), avec la participation de Mme Hannah Tetteh, Ministre des Affaires étrangères du Ghana.
Le SPG+ est de très loin une meilleure option pour le Ghana que de mettre en œuvre son APE intérimaire
Demander à l’UE de bénéficier du SPG+ serait de très loin une bien meilleure option que la mise en œuvre de son APE intérimaire (APEi) qu’elle a déjà ratifié.
L’UE remporte son bras de fer commercial face à l’Afrique
Les six pays africains menacés de perdre leur accès au marché unique européen se sont finalement résolus à signer les accords de partenariat économique avec l’UE. Au détriment de l’intégration commerciale de leur région.
APE- libre-échange avec l’UE : L’Afrique en ordre dispersé
Après le Cameroun, la Côte d’Ivoire et le Ghana ont aussi décidé de casser la solidarité entre les pays de la CEDEAO en signant les accords intérimaires avec l’UE.
La ratification irréfléchie de l’APE intérimaire du Ghana, basée sur des données fausses
En ratifiant l’Accord de Partenariat Economique intérimaire avec l’UE le 3 août 2016 le Parlement du Ghana s’est tiré une balle dans le pied. Analyse de Jacques Berthelot.
Bruxelles tente d’imposer ses accords commerciaux aux pays africains
Pour contraindre 6 pays africains à mettre en œuvre des accords controversés, l’UE va supprimer les préférences commerciales dont bénéficient le Ghana, la Côte d’Ivoire, le Kenya, le Botswana, la Namibie et le Swaziland.
Pérenniser les APE intérimaires de Côte d’Ivoire et du Ghana détruirait l’intégration régionale de l’Afrique de l’Ouest
L’intégration régionale étant censée être le premier objectif de l’APE, cela impliquerait que la DG commerce ne se soucie pas de la désintégration de l’Afrique de l’Ouest (AO).