bilaterals.org logo
bilaterals.org logo

Chili

Le Chili est l’un des pays latino-américains les plus motivés à conclure des accords bilatéraux de libre-échange.

Le Chili a signé des accords de libre-échange (ALE) plus ou moins exhautifs avec les États-Unis (ÉU), le Canada, l’Union européenne (UE), l’Association européenne de libre-échange (AELE), la Corée du Sud, le Japon, l’Amérique centrale et le Mexique. En juin 2005, il a finalisé une entente à quatre avec le Brunéi, la Nouvelle-Zélande et Singapour (P-4) et, en juin 2006, il a signé un ALE avec le Panama. En février 2010, un accord à été signé avec le Guatemala.

Le Chili est le premier pays d’Amérique latine à avoir conclu un ALE sur les biens avec la Chine (2005) et, depuis le début 2007, il discute avec Beijing d’une expansion de l’entente pour y inclure les services et les investissements. D’autres accords allant dans ce sens ont été conlus pendant la visite de la présidente Bachelet en Chine en avril 2008. L’accord sur les services est entré en vigueur en août 2010.

Le Chili a aussi des « accords de complémentarité économique » bilatéraux avec la Bolivie, le Pérou, le Venezuela, l’Argentine, l’Équateur, la Colombie et le Mercosur, de même qu’un accord partiel avec Cuba.

En 2008, le Chili a signé des ALE avec l’Australie, le Honduras et la Colombie, et il étend la portée de ces accords avec le Pérou et Cuba.

En mars 2011, l’ALE entre le Chili et la Turquie est entré en vigueur, et en avril 2012, c’était au tour de celui avec la Malaisie. Des négociations avec la Thaïlande, le Vietnam, l’Inde et Hong Kong sont toujours en cours.

Fóto : Jose Pereira

dernière mise à jour : mai 2012


Agriculteurs – Les conséquences du traité de libre-échange avec le Chili
En Europe, des millions d’agriculteurs et de salariés sont entrés en mouvement contre le libre échange pour obtenir des revenus dignes. Un mouvement qui n’a pas dit son dernier mot.
Plus de 100 organisations appellent les eurodéputés à voter NON à l’accord de libéralisation du commerce et de l’investissement UE-Chili
Pour les 100 organisations signataires de la déclaration de la société civile « l’accord UE-Chili s’inscrit dans un modèle commercial suranné qui doit être abandonné si nous voulons que la transition verte de de l’UE soit véritablement équitable.
L’UE et le Chili signent de nouveaux accords commerciaux et politiques
L’Union européenne et le Chili ont signé des accords de commerce et de coopération politique, qui doivent notamment donner à l’UE un meilleur accès à certaines matières premières, comme le lithium pour la production de batteries électriques.
UE-Chili : le Conseil adopte des décisions pour un accord d’association modernisé
Le Conseil a adopté deux décisions visant à signer l’accord-cadre avancé et l’accord commercial intérimaire avec le Chili, qui constituent ensemble une version actualisée de l’accord d’association UE-Chili actuellement en vigueur.
Plusieurs organisations paysannes et d’agriculteur·rice·s d’Europe et d’Amérique du Sud unissent leur voix contre la prétendue modernisation de l’accord de libre-échange UE-Chili
L’analyse suivante souligne les raisons pour lesquelles les organisations signataires rejettent cette modernisation de l’accord UE-Chili et la tentative de la Commission Européenne de proposer un accord intérimaire pour accélérer la conclusion de l’accord.
Accord Union européenne-Chili : « Luttez pour ne pas être une colonie de l’UE »
Les alliances des deux côtés critiquent vivement le volet commercial de l’accord. Ils craignent que la protection de l’environnement au Chili ne soit subordonnée aux intérêts des entreprises européennes et que les relations néocoloniales ne s’étendent.
Huit raisons de dire non au traité Chili-UE
Il est absurde de considérer le Chili comme l’égal de l’Union européenne en termes d’industrialisation, d’éducation et d’accès aux droits économiques et sociaux, comme le fait le traité.
Matières premières : l’UE en pourparlers avec le Chili sur un « partenariat stratégique »
L’accord commercial actualisé entre l’UE et le Chili, tout comme l’accord commercial entre l’UE et le Mexique, contient un chapitre sur l’énergie et les matières premières qui ouvre la voie à une coopération plus approfondie dans ces domaines.
Accord UE-Chili : l’incompréhension des éleveurs français
La Commission européenne a présenté la conclusion des négociations sur l’accord commercial d’association UE-Chili, au grand dam des éleveurs français qui dénoncent l’incohérence de cette décision.
Le nouvel accord commercial entre le Chili et l’UE doit être arrêté
Dans une déclaration signée par des dizaines d’organisations chiliennes, sud-américaines et européennes, la société civile appelle à stopper ce projet d’accord qui pourrait être signé au début de l’été 2023.