bilaterals.org logo
bilaterals.org logo

AELE

Alors qu’elle est souvent négligée, l’Association européenne de libre-échange, qui regroupe l’Islande, le Liechtenstein, la Norvège et la Suisse, cherche activement à conclure des accords bilatéraux de libre-échange exhaustifs, comme ses rivaux l’Union européenne, les États-Unis, le Japon, le Canada ou l’Australie. La pression extérieure qu’exerce l’AELE pour des accords de libre-échange est menée et dominée par la puissance économique qu’est la Suisse, siège de quelques-unes des plus grandes compagnies pharmaceutiques, bancaires, de biotechnologies agricoles, et d’assurances au monde.

L’AELE a conclu d’importants accords bilatéraux de libre-échange avec le Chili (2003), Israël (1992), la Jordanie (2001), la Corée (2005), le Liban (2004), le Mexique (2000), le Maroc (1997), l’Autorité palestinienne (1998), la Turquie (1991), Singapour (2002), Tunisie (2004), l’Union douanière de l’Afrique australe (2006), l’Égypte (2007), le Canada (2007), le CCG (2008), la Colombie (2008) et le Pérou (2008).

Le groupe négocie actuellement des accords de libre-échange avec l’Inde, l’Indonésie, la Thaïlande, l’Algérie et le Pakistan. On s’attend à ce qu’il entame sous peu des pourparlers avec la Malaisie et le Vietnam, alors que des ententes similaires avec la Russie et l’Ukraine sont également prévues dans le futur.

dernière mise à jour : mai 2012
Photo : Campax


La grande braderie
Selon les activistes et les observateurs indonésiens, l’accord de libre-échange avec la Suisse constitue une stratégie qui aura des conséquences dramatiques et va bien au-delà de la question de l’huile de palme.
La société civile indonésienne dit NON à l’accord de libre-échange AELE-Indonésie
Seize ONG indonésiennes se sont prononcées contre le projet d’accord de libre-échange avec les pays de l’AELE. Elles voient les emplois et les moyens de subsistance de nombreux Indonésiens menacés.
Le rythme de la destruction de l’environnement
L’accaparement de terres et la destruction de l’environnement sont légalisés par des lois et règlements et des accords de libre-échange.
Adèle Thorens : "L’accord de libre-échange avec l’Indonésie n’est que de la poudre aux yeux"
La conseillère aux Etats défend que cet accord n’a rien à voir avec le développement durable, insistant sur l’importance de miser sur un commerce plus local.
Référendum contre l’accord de libre-échange Suisse Indonésie : position de Greenpeace Suisse
L’accord avec l’Indonésie donne la priorité aux intérêts économiques des entreprises et des grands investisseurs sur la protection de la biodiversité et des droits humains.
L’Union suisse des paysans : La durabilité réduite à l’absurdité
L’ALE avec l’Indonésie met en vitrine une prétendue durabilité, mais ce n’est qu’une escroquerie à large échelle.
Accord de libre-échange de l’AELE avec l’Indonésie : Libre échange inégal
Le 7 mars, le peuple suisse se prononcera sur un accord de libre-échange entre l’AELE (dont la Suisse est membre) et l’Indonésie.
Pro Natura recommande le rejet de l’accord de libre-échange avec l’Indonésie
Non à un accord commercial qui encourage les atteintes à l’environnement sous couvert de pseudo-durabilité.
L’accord avec l’Indonésie néfaste pour la planète et l’économie
L’accord de libre-échange conclu entre l’AELE et Jakarta constitue une menace tant pour la planète que pour les paysans de Suisse et d’Indonésie. Le comité référendaire a lancé lundi sa campagne en vue de la votation le 7 mars prochain.
Indonésie - Suisse : Le 7 mars, une votation sur l’accord de libre échange entre l’archipel et la Confédération
Pour ou contre l’accord de libre échange avec l’Indonésie, c’est la question à laquelle les Suisses devront répondre le 7 mars 2021.

    Liens


  • EFTA FTAs
    Database of all FTAs entered into by the European Free Trade Association (Iceland, Liechtenstein, Norway and Switzerland.)
  • EFTA Secretariat
    Website of the EFTA Secretariat