bilaterals.org logo
bilaterals.org logo
   

Invasion du marché tunisien par les produits turcs….jusqu’à quand ?

JPEG - 310.5 kb

Tuniscope | 23 octobre 2020

Invasion du marché tunisien par les produits turcs….jusqu’à quand ?

Les appels se sont multipliés de la part des investisseurs et des organisations nationales à l’Etat pour qu’il révise les termes de l’accord de libre-échange avec la Turquie et la niche fiscale dont bénéficient les produits turcs importés en Tunisie face à un marché tunisien noyé sous les marchandises turques qui bloque la production locale.

L’UTICA a qualifié cette invasion des produits turcs d’inédite et anormale car elle menace l’économie tunisienne en indiquant qu’il y a des répercussions qui ne nuisent pas seulement au commerce mais aussi à l’industrie surtout que 70% du tissu industriel tunisien est principalement formé de PME assez fragiles.

Ali Fourati, président de l’Observatoire Tunisien de l’Economie et du Développement, a demandé au gouvernement tunisien de prendre des mesures effectives pour protéger les produits tunisiens d’une concurrence déloyale avec la Turquie et de réagir positivement avec les réclamations des industriels et des commerçants tunisiens contre la faible demande turque des produits tunisiens.

Fourati a insisté que cette différence entre l’offre et la demande reflète une intention bien étudiée de créer un déséquilibre de la balance commerciale des deux pays en faveur de la Turquie.

Fourati a estimé que la Turquie a formé un réseau d’agents locaux, qui ne pensent qu’à réaliser un avantage financier personnel, et bénéficient d’une couverture politique qui rend difficile à l’heure actuelle la révision des termes de l’accord de libre-échange et de l’exonération fiscale en faveur des marchandises et produits turcs malgré les graves dommages qu’il cause à l’économie nationale. .

De son côté, le chef de l’organisation «CONECT» Tarak Cherif, a déclaré que la démarche prise par l’Algérie et le Maroc concernant la révision des termes de l’accord de libre-échange et de défiscalisation des marchandises avec la Turquie, motive la Tunisie à suivre leur exemple.


 source: Tuniscope