L’accord de libre-échange avec les Etats-Unis : La grogne des milieux d’affaires marocains

webmanagercenter | Tunis | 12 juillet 2005

L’accord de libre-échange avec les Etats-Unis

La grogne des milieux d’affaires marocains

Un accord dont l’entrée en vigueur était prévue pour le 1er juillet 2005 et qui vient d’être reporté pour, éventuellement, début 2006.

Plusieurs entreprises marocaines avaient, dans l’intervalle, investi des sommes importantes dans des nouvelles unités ou dans le renforcement de leurs capacités de production afin de se préparer à cette nouvelle donne qu’est le libre-échange avec les Etats-Unis. Des avantages liés aux facilités qui seront accordés aux produits marocains, à des baisses de droits de douanes...

Selon L’économiste (quotidien économique du Maroc), «les premières estimations, ce sont entre 40 à 50 millions de dollars de commandes fermes qui sont partis en fumée. Et si l’accord ne pouvait entrer en vigueur que dans un an? Pour les investisseurs et les industriels, il s’agirait d’une véritable «catastrophe». Surtout que même celui conclu avec la Turquie, et censé sauver la mise avec le cumul diagonal, est lui aussi sur la touche.

Pour faire un parallèle avec notre concurrent traditionnel, la Tunisie a conclu son accord avec la Turquie six mois après le Maroc, mais a réussi à décrocher une dérogation spéciale pour son démarrage pour le 18 juillet prochain!».

H.H.

keywords: