Méxique-Japon: Signature d’un accord de libre-échange

Radio France Internationale
le 17/09/2004

Mexique-Japon
Signature d’un accord de libre-échange

Karim Lebhour

Le premier ministre japonais Junichiro Koizumi est à Mexico, pour signer un Traité de libre échange entre le Mexique et le Japon. Les négociations ont duré plus d’un an.

Cet accord, qui ouvre partiellement le marché agricole japonais aux fruits et légumes mexicains et doit permettre de relancer les investissements japonais au Mexique, marque aussi un changement de stratégie dans la politique commerciale du Japon.

Le Japon est d’ordinaire très réticent aux accords de libre-échange. Des accords auxquels le puissant lobby agricole est farouchement hostile. Mais la politique japonaise est en train de changer sur ce point.

Outre le Mexique, un premier accord de libre-échange a déjà été signé avec Singapour, il y a deux ans, et des négociations sont engagées avec la Corée du sud, la Thaïlande, la Malaisie et les Philippines.

Ne pas être distancé par la Chine

Pour le Japon, il s’agit de ne pas se laisser distancer par la Chine. Les Chinois mènent actuellement une diplomatie économique très offensive en Asie. Leur objectif étant la création d’une zone-libre échange d’ici 2010, dans laquelle le Japon risque d’être marginalisé.

Le Mexique constitue donc une porte de sortie. Les entreprises japonaises comptent y relancer leurs usines d’assemblage mises à mal par la concurrence chinoise... et se servir du marché mexicain comme base arrière vers les Etats-Unis et vers les 530 millions de consommateurs d’Amérique latine. Une position stratégique bien comprise par les 42 pays qui ont déjà signé des accords de libre-échange avec le Mexique.

keywords:
source: RFI