bilaterals.org logo
bilaterals.org logo

UE-Mercosur

À la fin de 1995, l’Union européenne (UE) a amorcé des négociations sur un accord de libre-échange (ALE) bilatéral avec le Mercosur (un marché commun entre l’Argentine, le Brésil, le Paraguay et l’Uruguay) en réaction au projet de la Zone de libre-échange des Amériques (ZLÉA), encouragée par les États-Unis (ÉU).

L’ALE UE-Mercosur — que l’on pourrait nommer un accord interrégional ou plus précisément un accord bilatéral entre deux marchés communs — devait être conclu au mois d’octobre 2004. Mais les deux parties ne se sont pas entendues sur les offres finales de chacune. Entre autres, le Mercosur était insatisfait des dispositions concernant l’accès au marché agricole de l’UE tandis que cette dernière était insatisfaite des propositions du Mercosur concernant l’ouverture de son secteur des télécommunications et l’amélioration de la protection des indications géographiques européennes. Plus généralement, les observateurs ont mis la responsabilité de cet échec sur le manque mutuel de volonté politique.

Les discussions se sont terminées en 2005 et l’UE a prévu arriver à une entente d’ici 2006. Toutefois, la reprise des négociations a été mise sur la glace indéfiniment en raison de la résistance des pays sud-américains à ouvrir certains marchés et du rejet par l’UE des demandes de réduire les subventions à l’agirculture.

En 2010, les négociations ont repris et en juillet 2011 la 6e ronde de négociations s’est tenue à Bruxelles sans grands résultats.

dernière mise à jour : mai 2012


Bruxelles pose ses conditions vis-à-vis du Traité Mercosur
Pour valider l’accord Mercosur, la Région bruxelloise exige notamment que le volet consacré au développement durable comporte la possibilité de sanctions.
L’accord commercial UE-Mercosur visé par une enquête
Fortement critiqué par les acteurs du développement durable, l’accord commercial entre l’Union européenne et le Marché commun du Sud, qui regroupe 4 pays sud-américains, va faire l’objet d’une enquête de la médiatrice européenne.
Mercosur, le plus grand accord commercial du monde suspendu au sort de l’Amazonie
L’accord commercial entre l’Union européenne et le Mercosur se heurte à l’opposition croissante des gouvernements nationaux européens, des parlementaires européens et des organisations non-gouvernementales.
L’accord UE-Mercosur plombe la lutte pour le climat
Après 20 ans de négociations, l’accord entre l’Union européenne et les pays latino-américains de Mercosur a été conclu au grand dam des agriculteurs et des ONG environnementales.
Le Mercosur veut sceller l’accord avec l’UE malgré la résistance de Paris
Les représentants des pays du Mercosur ont fait état mercredi d’avancées sur le texte définitif de l’accord commercial avec l’Union européenne, malgré l’opposition affichée par la France.
Il est encore temps – Mettons fin à l’accord UE-Mercosur !
265 organisations de la société civile appellent les gouvernements des Etat-membres, la Commission et le Parlement européen à rejeter cet accord !
Cinq ONG portent plainte auprès de l’UE à propos du traité avec le Mercosur
Ce traité de libre-échange entre l’UE et les quatre pays du Mercosur a suscité une vague de critiques notamment de la part du secteur agricole et des écologistes.
Accord UE-Mercosur : les députés hollandais disent « Non » mais rien n’est joué
Le parlement hollandais vient de voter une résolution appelant le gouvernement des Pays-Bas à retirer son soutien à l’accord de commerce UE-Mercosur.
Le coût réel de l’accord commercial UE-Mercosur
Comment le traité de libre-échange entre l’Union européenne et le Mercosur va sacrifier les droits humains, l’alimentation et et la planète.
La Région wallonne peut-elle bloquer l’accord UE-Mercosur ?
Se dirige-t-on vers un nouveau blocage, à l’instar de ce que l’on a connu en 2017 avec la signature du Ceta ?