L’Ape régional se prépare à Douala

JPEG - 6.2 kb

Journal du Cameroun 22/04/2015

L’Ape régional se prépare à Douala

Par Journalducameroun.com avec Cameroon Tribune -

Huit pays travaillent depuis lundi, dans le but de cibler les activités essentielles à mener, afin de rendre effectif l’accord de partenariat économique UE-Afrique centrale avant fin 2015

Divers cadres d’Afrique centrale échangent, depuis lundi 20 avril 2015 à Douala, sur les relations économiques de leurs pays avec l’Union européenne (UE). Ces assises se tiennent dans le cadre de la 36ème session du comité régional de coordination des négociations d’un accord de partenariat économique entre les deux espaces. Les travaux rassemblent des représentants venus de huit pays (Cemac, Ceeac), de chambres consulaires régionales, des missions diplomatiques de l’Afrique centrale à Bruxelles et Genève et des organismes de la société civile.

La rencontre préparatoire de Douala cible les activités essentielles à mener afin que l’Ape soit effectif avant la fin de l’année 2015, a indiqué Gilbert Didier Edoa, représentant du ministre camerounais de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire. Dès lors, «il importe de se pencher sereinement sur les impacts prévisibles du changement de la base juridique des relations économiques entre l’Afrique centrale et l’UE», a-t-il ajouté.

Pascal Youbi-Lagha, président du comité régional de coordination des négociations, a précisé que la session en cours va notamment penser à la finalisation des études et rédiger des projets de textes relatifs à l’accord. Les pays africains ici concernés «tiennent à adopter une solution d’ensemble à un challenge important, au regard de la configuration actuelle de l’économie mondiale.

Les lois qui régissent les rapports entre grandes unités devraient dès lors se redéfinir en l’espèce entre Bruxelles et l’Afrique centrale. Le premier étant un gros client du second et souhaitant mieux pénétrer son marché. Mais, pour M. Youbi-Lagha, «les Africains y gagneraient en élargissant le champ de vente de leurs exportations et en réduisant leurs coûts, ce qui augmenterait par conséquent leur production.

keywords: