bilaterals.org logo
bilaterals.org logo
   

La participation de la Corée aux négociations TPP jugée «très difficile»

JPEG - 48.6 kb
Des militants qui s’opposent à l’entrée de la Corée dans les négociations du TPP devant une auditoire public à Seoul vendredi dernier

Yonhap | 2013/12/13

La participation de la Corée aux négociations TPP jugée «très difficile»

WASHINGTON, 12 déc. (Yonhap) — La représentante adjointe au commerce par intérim des Etats-Unis, Wendy Cutler, a déclaré lors d’un forum qui s’est tenu ce jeudi à Washington qu’il serait «très difficile» pour la Corée du Sud de se joindre aux négociations en cours sur le Partenariat transpacifique (TPP), sur le point d’être conclues.

«Nous estimons que nous approchons de la fin (des négociations). […] Je pense qu’il sera très très difficile pour n’importe quel pays, dont la Corée, de prendre part aux négociations actuelles si l’on se fie au calendrier», a dit Cutler.

Après plusieurs mois d’attente et d’observation, le gouvernement sud-coréen avait annoncé à la fin du mois dernier qu’il examinerait la possibilité de se joindre au TPP.

La Corée cherche à se focaliser sur l’application de son accord de libre-échange avec les Etats-Unis (ALE KORUS), alors que l’administration Barack Obama est en négociation avec ses 11 partenaires des négociations TPP. Un accord pourrait être trouvé dès début janvier.

Dans le passé, Cutler avait pourtant parlé de la Corée comme un candidat naturel du TPP qui apporterait un «poids politique et stratégique» supplémentaire au Partenariat.

Selon elle, l’urgence à présent est de traiter les quelques questions en suspens concernant l’application de l’accord de l’ALE KORUS, comme la vérification de l’origine des produits à la douane, le transfert des informations financières, le commerce automobile et le système de certification des produits bio. Mars prochain marquera le deuxième anniversaire de sa mise en vigueur.

Le forum a été organisé par le Centre d’études stratégiques et internationales (CSIS) et a vu la participation de l’ambassadeur de la République de Corée à Washington, Ahn Ho-young, qui a pour sa part insisté sur le fait que Séoul était totalement déterminé à appliquer pleinement l’ALE.

xb@yna.co.kr


 source: Yonhap