Libre échange: l’UE lance des négociations avec l’Arménie

RIA Novosti 04/05/2012

Libre échange: l’UE lance des négociations avec l’Arménie

EREVAN, 4 mai 2012

L’UE et l’Arménie ont tenu jeudi une rencontre préparatoire à Bruxelles dans le cadre des négociations sur la création d’une zone de libre échange UE-Arménie prévue par le futur accord d’association, a annoncé à Erevan le service de presse du ministère arménien des Affaires étrangères.

"Lors des discussions, les parties ont constaté des progrès sur les objectifs et les principes du futur accord, sur les questions du dialogue politique, de la politique extérieure et de sécurité, ainsi que sur la coopération dans le domaine de la justice", a indiqué le ministère.

Les deux parties se sont mises d’accord pour organiser e premier volet des négociations sur la zone de libre échange UE-Arménie fin mai, à Erevan.

La délégation arménienne était conduite par le vice-ministre de l’Economie Gareguine Melkonian.

L’Arménie et l’UE ont entamé en 2007 un processus en vue d’établir un régime de libre échange. Le 1er janvier 2009, l’Arménie est passée du Système de préférences généralisé de l’UE (SGP) au Régime spécial d’encouragement pour le développement durable et la bonne gouvernance (GSP+) pour une période de trois ans. Les produits arméniens exportés vers l’Europe bénéficient de réductions tarifaires supplémentaires. Le régime GPS+ est appliqué à un nombre réduit de pays (Arménie, Azerbaïdjan, Bolivie, Colombie, Costa Rica, Équateur, El Salvador, Géorgie, Guatemala, Honduras, Mongolie, Nicaragua, Paraguay, Pérou et Venezuela) répondant à des critères spécifiques.

Le 20 février dernier, le comité de politique commerciale de l’UE a décidé de lancer des négociations avec l’Arménie sur la zone de libre échange. Pour pouvoir lancer les discussions, Erevan doit amender sa législation nationale, garantir le respect des lois et renforcer le contrôle dans le domaine du commerce extérieur. La signature de l’accord permettra à l’Arménie de diversifier ses exportations et d’accéder au marché européen.

keywords:
source: RIA Novosti