bilaterals.org logo
bilaterals.org logo

Mexique

C’est en janvier 2004 que l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA), entre les États-Unis (ÉU) et le Canada, est entré en vigueur. C’est sur cet accord que les ÉU se sont basés pour imposer des accords de libre-échange ailleurs (ALE). L’ALÉNA contient des éléments qui seront repris dans plusieurs autres ALE. De la même façon, son adoption a donné le coup d’envoi des mouvements sociaux de résistance aux ALE, qui ont gagné en force depuis les 15 dernières années.

À part l’ALENA, le Mexique est signataire des ALE suivants :
- Bolivie (1994)
- Costa Rica (1994)
- Groupe des Trois (Mexique, Colombie et Venezuela : 1994 ; le Venezuela s’est retiré en novembre 2006 ; en mars 2011, le Congrès mexicain a accepté d’élargir la portée de l’ALE colombien à l’agriculture)
- Nicaragua (1997)
- Chili (1998)
- Union européenne (1999)
- Association européenne de libre échange (AELE ,2000)
- Israël (2000)
- Triangle nordique (Guatemala, Salvador et Honduras : 2000)
- Uruguay (2203
- Japon (2005)
- Amérique centrale (2011, regroupant tous les ALE précédents avec les différents pays)
- Pérou (ratifié par le Congrès mexicain en décembre 2011)

Le gouvernement négocie présentement un ALE avec le Panama, Singapour, la Corée du Sud, la Nouvelle-Zélande, la République dominicaine, le Brésil et d’autres.

Les ALE que le Mexique a signés avec la Colombie, le Pérou et le Brésil ont été au centre de la résistance des secteurs de l’agriculture et des pêcheries.

dernière mise à jour : mai 2012


Amérique latine : « L’accaparement des territoires indigènes s’est accéléré »
Cette tendance est aussi le résultat d’une réforme constitutionnelle de 1992, la condition pour faire entrer le Mexique dans l’accord de libre-échange nord-américain (Alena) étant de libéraliser le marché de la terre.
Accord UE-Mexique - Vous avez dit « jour d’après » ?
Que peuvent réellement attendre les consommateurs de ce nouvel accord bouclé et négocié en toute opacité ?
Pendant que le coronavirus sévit, un accord commercial est conclu entre l’UE et le Mexique : "Il ne faut pas le ratifier !" estime Benoît Lutgen
"On signe des traités sans connaître l’impact du C02, ça n’a aucun sens. Et on stocke du bœuf et en même temps on va accepter d’en importer davantage, ça n’a aucun sens".
Les éleveurs bovins du Limousin ne veulent pas d’importation de viande bovine mexicaine
"À contre-courant", "c’est le monde d’avant", le nouveau traité entre l’Europe et le Mexique fait l’unanimité contre lui.
UE – Mexique, l’accord qui tombe mal
L’Union européenne et le Mexique viennent d’achever leurs négociations commerciales en vue d’aboutir à un accord de libre-échange bilatéral. Une nouvelle qui inquiète le monde agricole, et notamment les filières viandes.
Et pendant ce temps, l’Union européenne conclut un accord de libre-échange avec le Mexique
Les agriculteurs français et les défenseurs de l’environnement s’inquiètent des conséquences de cet énième traité de libre-échange.
Nouvel accord de commerce UE-Mexique : Loin de « relocaliser », Bruxelles veut approfondir une mondialisation insoutenable
Le collectif Stop TAFTA/CETA, avec ses partenaires appelle à cesser immédiatement ces négociations et à procéder à une relocalisation écologique et solidaire des activités économiques.
Mexique et UE bouclent les négociations pour un nouvel accord de libre-échange
Le Mexique et l’Union européenne ont annoncé avoir achevé le processus de modernisation de leur accord de libre-échange, deux ans après avoir conclu un accord de principe, ouvrant le chemin à une ratification.
La Turquie et le Mexique reprennent leurs négociations sur un accord de libre-échange, annonce une responsable
Le ministre turc du Commerce prévoit de se rendre au Mexique à l’automne en compagnie d’une délégation d’hommes d’affaires.
Le Mexique remporte la bataille du fromage face à l’UE
L’UE n’a pas obtenu des droits exclusifs pour les agriculteurs de La Mancha, en Espagne, et leur fromage, le Manchego, qui bénéficie pourtant d’une indication géographique protégée dans l’UE.