La Zone tripartite de libre-échange africaine sera opérationnelle en début 2020, selon le COMESA

All the versions of this article: [English] [français]

JPEG - 63.7 kb

Le Quotidien du Peuple | 4 septembre 2019

La Zone tripartite de libre-échange africaine sera opérationnelle en début 2020, selon le COMESA

(Xinhua) — La Zone tripartite de libre-échange (TFTA) africaine sera opérationnelle en début de l’année 2020, a rapporté mardi un responsable du Marché commun de l’Afrique orientale et australe (COMESA).

Francis Mangeni, directeur pour le commerce et les douanes au sein du COMESA, a déclaré à Xinhua à Nairobi que cinq pays avaient déjà ratifié l’accord sur la TFTA, qui réunira le COMESA, la Communauté d’Afrique de l’Est (CAE) et la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC), trois blocs commerciaux africains.

"Nous estimons qu’onze autres pays devraient ratifier cet accord d’ici à la fin de l’année, ce qui permettrait à la TFTA d’entrer en vigueur", a déclaré M. Mangeni en marge du sixième forum annuel de recherche du COMESA.

Cet événement de cinq jours réunira des décideurs politiques, des universitaires, des cabinets de réflexion et des représentants du secteur privé de 21 pays membres pour discuter des questions d’actualité émergentes liées à l’intégration régionale.

Le TFTA servira également de bloc de construction pour la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA).

Le responsable du COMESA a ajouté que l’Union douanière d’Afrique de l’Est et l’Union douanière d’Afrique australe avaient déjà mené à bien des négociations sur la réduction des tarifs douaniers.

M. Mangeni a révélé que l’objectif ultime de la TFTA était de réduire progressivement jusqu’à zéro pour cent les tarifs douaniers sur tous les échanges de marchandises du bloc.

Au cours de la première année de fonctionnement, les pays devraient libéraliser complètement les échanges commerciaux sur 66% des marchandises, et ce taux devrait atteindre 100% en cinq ans, a-t-il expliqué.

keywords: