bilaterals.org logo
bilaterals.org logo
   

Libre-échange avec le Mercosur: la protection de l’Amazonie réclamée

JPEG - 1.1 Mb

Journal de Montréal | 6 septembre 2019

Libre-échange avec le Mercosur: la protection de l’Amazonie réclamée

par Agence QMI

MONTRÉAL – Des groupes environnementaux et des syndicats demandent à Ottawa de s’assurer que l’accord commercial Mercosur en négociation, avec le Brésil notamment, comprenne des mesures de protection pour l’Amazonie.

Ils ont envoyé une lettre à plusieurs ministres fédéraux, comme Affaires mondiales ou Environnement et Changements climatiques, pour faire valoir leurs préoccupations face à la déforestation croissante de l’Amazonie, considérée comme «l’écosystème terrestre le plus diversifié».

Entre autres, ils veulent qu’Ottawa «considère la durabilité de cette ressource essentielle, l’un des plus importants outils pour atténuer les changements climatiques et refroidir la planète en absorbant une quantité importante d’émissions de gaz à effet de serre dans le monde».

Équiterre, le Réseau Action Climat Canada, mais aussi le Syndicat des Métallos et le Syndicat canadien de la fonction publique font partie des organismes qui font appel à Ottawa pour que des garanties soient obtenues concernant la protection de ce poumon de la planète.

Le Mercosur est une union douanière créée en 1991 par l’Argentine, le Brésil, le Paraguay et l’Uruguay.

Rappelons que le Nouveau Parti démocratique et le Parti vert ont demandé sans succès, à la fin août, au premier ministre Justin Trudeau de suspendre ou d’arrêter de négocier un nouvel accord de libre-échange avec le président brésilien Jair Bolsonaro et le regroupement des pays du Mercosur.


 source: Journal de Montréal