bilaterals.org logo
bilaterals.org logo
   

Séoul signe un accord de libre-échange avec Jakarta

All the versions of this article: [English] [français]

JPEG - 190.1 kb
photo: Harvey Barrison

Yonhap | 18 December 2020

Séoul signe un accord de libre-échange avec Jakarta

SEOUL, 18 déc. (Yonhap) — La Corée du Sud a officiellement signé ce vendredi un accord commercial global avec l’Indonésie, ce qui permettra aux exportateurs locaux de renforcer leur présence sur le marché du pays d’Asie du Sud-Est.

Le ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Energie Sung Yun-mo a rencontré son homologue indonésien Agus Suparmanto à Séoul pour signer l’Accord de partenariat économique global (CEPA), selon son ministère. L’accord doit désormais faire l’objet d’une approbation parlementaire.

Les deux pays avaient relancé leurs négociations en 2019 après une pause de cinq ans.

Le CEPA est équivalent à un accord de libre-échange mais se focalise sur un plus grand champ de coopération économique.

Le CEPA Séoul-Jakarta représente le troisième pacte bilatéral signé par la Corée du Sud avec un pays d’Asie du Sud-Est.

L’accord devrait offrir aux exportateurs locaux un plus grand accès en Indonésie qui compte le plus grand nombre d’habitants en Asie du Sud-Est.

La quatrième économie d’Asie attend actuellement le lancement officiel du Partenariat économique global régional (RCEP) dans un avenir proche qui comprend l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (Asean) et ses partenaires de dialogue, à savoir la Corée du Sud, la Chine, le Japon, l’Australie et la Nouvelle-Zélande.

Avec le CEPA et le RCEP, la Corée du Sud projette de supprimer les tarifs douaniers sur 95,8% des produits échangés avec l’Indonésie alors que le taux pour l’Indonésie se situera à 94,8%.

«Nous prévoyons que (le CEPA) complètera les systèmes multilatéraux tels que le RCEP et fera avancer davantage les réseaux commerciaux en Asie du Sud-Est», a déclaré le ministère dans un communiqué.

La Corée du Sud cherche à signer d’autres accords avec des pays d’Asie du Sud-Est malgré l’ALE existant avec l’Asean, car elle vise à renforcer ses relations stratégiques et économiques avec les partenaires asiatiques émergents et à réduire sa forte dépendance vis-à-vis de la Chine et des Etats-Unis.

Le pays a mis en place des ALE avec Singapour en 2006 et le Vietnam en 2015.

La Corée du Sud mène actuellement des négociations pour d’autres accords similaires avec la Malaisie, les Philippines et le Cambodge.


 source: Yonhap