CEMAC APE : Divergences trop profondes

PANEAC - Plate Forme des Acteurs Non Etatiques d’Afrique Centrale

Brussels 24 October 2007

COMMUNIQUE DE PRESSE

Depuis le 15 octobre 2007, se déroulent à Bruxelles les négociations sur l’Accord de Partenariat Economique entre la Commission Européenne et l’Afrique Centrale. A la veille de la rencontre entre les Ministres de l’Afrique Centrale et les Commissaires Européens en charge des négociations, de nombreux points de divergence demeurent à la suite des travaux des équipes techniques respectivement de la UE et de l’Afrique Centrale, en ce qui concerne l’accès au marche, le commerce des services, et la dimension développement de l’Accord. Les parties ont toutefois réussi a s’accorder sur la fin de la période de démantèlement tarifaire qu’ils conviennent de fixer à 2033.

La PANEAC (Plateforme des Acteurs Non Etatiques de l’Afrique Centrale) qui participe pour la première fois au processus de négociation exprime sa vive inquiétude par rapport aux pressions multiformes exercées par la partie européenne pour aboutir à un accord capable de lui garantir un « régime commercial fiable et préférentiel » à l’échéance du 31 décembre 2007.

Du fait de divergences trop profondes entre les positions de l’UE et celles soutenues par l’Afrique Centrale, la PANEAC met en garde les deux parties contre les conséquences d’une signature hâtive qui déstabiliseraient les économies peu structurées, la fragile intégration régionale et la paix sociale de la région « Afrique centrale ».

Pour Yvette NGWEVILO REKANGALT et Jacob KOTCHO, négociateurs pour le compte de la société civile, une position de sagesse serait que les parties se mettent d’accord pour poursuivre les négociations au-delà de 31 décembre 2007 et qu’ensemble, ils introduisent une requête a l’OMC pour exprimer leur ferme volonté de parvenir à un accord de partenariat gagnant - gagnant.

Contact à Bruxelles:

Y. NGWEVILO REKANGALT
Mobile : +32 495 11 06 20

Jacob KOTCHO
Mobile : +32 476 84 31 59

source: