bilaterals.org logo
bilaterals.org logo
   

La Corée du Sud conclut un ALE avec l’Indonésie

All the versions of this article: [English] [français]

JPEG - 50.5 kb

Yonhap - 25 novembre 2019

La Corée du Sud conclut un ALE avec l’Indonésie

SEJONG, 25 nov. (Yonhap) — La Corée du Sud a conclu un accord de libre-échange (ALE) avec l’Indonésie dans le cadre de ses derniers efforts visant à élargir son portefeuille commercial sur le marché de l’Asie du Sud-Est, a annoncé ce lundi le ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Energie à Séoul.

Séoul et Jakarta, qui avaient établi un accord préliminaire en octobre, se sont entendus pour un Accord de partenariat économique global (CEPA), selon le ministère.

Un CEPA équivaut à un ALE mais se concentre sur un plus large éventail de coopérations économiques.

Les deux pays signeront officiellement l’accord au premier semestre de 2020 et le mettront en œuvre après avoir obtenu l’approbation de leurs Parlements respectifs, a précisé le ministère.

La conclusion de l’ALE a été annoncée en marge du sommet spécial entre la Corée du Sud et les 10 Etats membres de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (Asean) qui est en cours dans la ville portuaire de Busan, à 450 km au sud-est de Séoul.

Les deux parties avaient repris cette année leurs négociations pour un ALE après cinq ans de suspension. Les pourparlers avaient débuté en 2012.

La Corée du Sud pense que l’accord sera un autre jalon dans le renforcement des partenariats bilatéraux dans le cadre de sa nouvelle politique Sud.

En raison de sa forte dépendance vis-à-vis des Etats-Unis et de la Chine, qui représentent 40% des exportations combinées de la quatrième économie d’Asie, la Corée du Sud est une des principales victimes du conflit commercial sino-américain.

S’ajoutant aux inquiétudes, la récente dispute commerciale entre Séoul et Tokyo constitue une autre menace pour l’économie dépendante des exportations.

Les exportations du pays ont plongé de 14,7% en octobre en rythme annuel, prolongeant leur ralentissement pour le 11e mois consécutif.

La Corée du Sud se focalise notamment sur la conclusion de nouveaux accords avec des pays de l’Asie du Sud-Est en plus de l’ALE Corée du Sud-Asean dans le but d’éliminer davantage de barrières commerciales.

Le CEPA permettra de voir l’Indonésie ouvrir 93% de son marché, contre 80% avec l’ALE du bloc régional, a fait savoir le ministère.

Cet accord de partenariat est d’autant plus significatif qu’il enlève les tarifs douaniers sur les pièces détachés et les tôles en acier pour véhicules, dont des entreprises sud-coréennes présentes en Indonésie ont fortement besoin.

L’Indonésie est le deuxième plus grand partenaire commercial de la Corée du Sud dans la région et sa croissance économique annuelle s’est élevée à environ 5% ces dernières années.

La Corée du Sud maintient les barrières pour les produits agricoles afin de protéger les agriculteurs locaux avec les tarifs sur le riz restant stables à 513%.

Le CEPA jettera les bases pour que les deux pays élargissent leurs liens dans divers domaines, allant de l’industrie automobile aux échanges culturels, a dit le ministère.

Par ailleurs, la Corée du Sud cherche à conclure des ALE avec la Malaisie et les Philippines alors qu’elle cherche à enlever des barrières avec tous ses cinq grands partenaires commerciaux de l’Asean. La Corée du Sud a déjà conclu séparément des accords avec le Vietnam et Singapour.

Plus tôt ce mois-ci, les Etats membres de l’Asean, la Corée du Sud et cinq autres pays partenaires ont abouti à un méga pacte commercial Asie-Pacifique, connu sous le nom de Partenariat économique global régional (RCEP).

La Corée du Sud et le Cambodge sont convenus cette semaine de lancer une étude de faisabilité conjointe en vue d’un ALE.


 source: Yonhap