bilaterals.org logo
bilaterals.org logo

Tous les articles


« Submergeons le marché US ! »
Le consommateur suisse verra débouler dans son assiette le maïs OGM et le boeuf aux hormones ?
Mise en oeuvre de l’ALE entre Rabat et Washington en 2006
Le Premier ministre marocain, Driss Jettou, a annoncé, jeudi soir, que la mise en oeuvre de l`accord de libre échange (ALE) conclu entre le Maroc et les Etats-Unis, est prévue en janvier 2006.
Suisse/Etats-Unis : discussion en automne, décision en fin d’année
Les discussions en vue d’un éventuel accord de libre-échange entre la Suisse et les Etats-Unis débuteront cet automne. Avant la fin de l’année, les deux parties décideront d’ouvrir ou non de telles négociations, a annoncé Joseph Deiss.
Tunisie-Etats-Unis : vers une zone de libre-échange ?
Durant deux jours, hommes d’affaires tunisiens et américains se sont rencontrés à Tunis pour débattre des perspectives du libre-échange entre la Tunisie et les USA.
La Chine ouverte aux propositions suisses
En plus de son alliance stratégique avec l’Union européenne, la Suisse évalue la possibilité d’accords de libre échange aussi bien avec la Chine que les Etats Unis.
Le Canada a entrepris des négociations de libre-échange avec la Corée du Sud
Le Canada a entrepris des négociations de libre-échange avec la Corée du Sud afin d’accroître sa présence sur le marché en pleine croissance de l’Asie.
L’accord de libre-échange avec les Etats-Unis : La grogne des milieux d’affaires marocains
Un accord dont l’entrée en vigueur était prévue pour le 1er juillet 2005 et qui vient d’être reporté pour, éventuellement, début 2006.
US-Tunisie : Le libre-échange dans la balance
Destinée à expliquer aux tunisiens ce qu’un éventuel traité avec les Etats-Unis implique, la conférence organisée par la Chambre tuniso-américaine de commerce a été l’occasion de réfléchir sur le coût, en particulier social, du libre-échange et sur la manière d’y faire face.
Adoption du projet de loi sur l’établissement d’une ZLE arabe
La Chambre des représentants a adopté le projet de loi approuvant quant au principe la ratification, par le royaume du Maroc, de l’accord sur l’établissement d’une zone de libre-échange entre les Etats arabes du pourtour méditerranéen.
Ottawa négociera le libre-échange avec Séoul
Le but de cet éventuel accord est de créer une porte d’entrée en Asie pour les entreprises canadiennes pressées d’établir des liens commerciaux avec des entrepreneurs locaux déjà sollicités par le voisin américain.
2 300 produits de l’UE exemptés de droits de douane en Algérie
Plus de 2 300 produits de l’Union européenne seront exemptés de droits de douane dès l’entrée en vigueur de l’accord d’association Algérie-UE (Union européenne), le 1er septembre prochain.
FTA US-Tunisie : Soulever le débat et sensibiliser les opérateurs tunisiens
Le FTA est un aboutissant de la TIFA dont le dernier round vient de se tenir à Tunis. La Tunisie est vue par l’Administration américaine comme un partenaire légitime.
Tunis et Washington négocient un ALE
La représentante du commerce américain pour l’Europe et la Méditerranée, Catherine Novelli, a annoncé mercredi 15 juin à Tunis que les Etats-Unis et la Tunisie ont engagé des négociations en vue de l’établissement d’une zone de libre-échange.
Projet de traité de libre-échange Tunisie-USA : le « oui » des entreprises tunisiennes
Alors que les gouvernements tunisien et américain entament, mercredi 15 juin, des « discussions formelles » en vue de déterminer s’ils sont prêts à s’engager sur la voie menant à la conclusion d’un traité de libre-échange, les entreprises tunisiennes s’y déclarent favorable, dans un sondage réalisé par la Chambre tuniso-américaine de Commerce.
Barcelone, dix ans après
Les différentes dimensions du partenariat entre l’Europe et la rive sud de la Méditerranée ont été passées au crible lors du 8e Forum international de Réalités, qui a réuni à Tunis nombre d’acteurs ayant pris part aux négociations qui, il y a dix ans, avaient abouti à la Déclaration de Barcelone. Examen d’un bilan plus que mitigé en prévision du prochain sommet euro-méditerranéen, qui aura lieu en novembre à Barcelone.
Accord de libre échange Maroc-USA : quelle mobilisation de la société civile
La société civile marocaine est appelée à transformer des questions commerciales souvent techniques (droits de propriété intellectuelle, services) en des enjeux de débat public et à jouer un rôle important pour développer des poches alternatives.
Une réplique du Sud à l’extension du droit des brevets : La biodiversité dans le régime international de la propriété intellectuelle
Résumé : Le droit international de la propriété intellectuelle impose de plus en plus la brevetabilité du matériel génétique. Plusieurs organisations non gouvernementales et pays en développement s’opposent à cette extension du droit des brevets en réclamant de nouveaux droits de propriété sur les ressources génétiques et les connaissances traditionnelles.
La brevetabilité dans les récents traités de libre-échange américains
L’Accord sur les aspects des droits de propriété intellectuelle relatifs au commerce (Accord sur les ADPIC) de l’Organisation mondiale du Commerce (OMC) n’est plus la « nouvelle frontière » du régime international des brevet. En effet, les États-Unis et d’autres pays développés ont conclu avec des pays en développement des traités bilatéraux qui prévoient des dispositions qui vont au-delà des normes minimales de l’Accord sur les ADPIC. Cet article compare les dispositions sur la brevetabilité des récents traités de libre-échange américains.
République Dominicaine : Accord de libre échange et respect de l’environnement
Les autorités de la République Dominicaine doivent s’engager à respecter l’environnement du territoire voisin de la République d’Haïti. Ce serait l’une des conditions préalables à l’application d’un éventuel Accord de Libre Echange avec les Etats-Unis d’Amérique, que les deux gouvernements seraient sur le point de signer.
« Le Maroc n’a rien à gagner dans l’accord avec les USA »
Le Maroc n’a rien à vendre aux Etats-Unis, ni ses tomates, ni ses tapis et il n’a rien à gagner avec un accord pareil. Au contraire, il risque de voir se multiplier dettes et faillites.