bilaterals.org logo
bilaterals.org logo

États-Unis d’Amérique


Accord de libre échange Maroc-USA : quelle mobilisation de la société civile
La société civile marocaine est appelée à transformer des questions commerciales souvent techniques (droits de propriété intellectuelle, services) en des enjeux de débat public et à jouer un rôle important pour développer des poches alternatives.
La brevetabilité dans les récents traités de libre-échange américains
L’Accord sur les aspects des droits de propriété intellectuelle relatifs au commerce (Accord sur les ADPIC) de l’Organisation mondiale du Commerce (OMC) n’est plus la « nouvelle frontière » du régime international des brevet. En effet, les États-Unis et d’autres pays développés ont conclu avec des pays en développement des traités bilatéraux qui prévoient des dispositions qui vont au-delà des normes minimales de l’Accord sur les ADPIC. Cet article compare les dispositions sur la brevetabilité des récents traités de libre-échange américains.
« Le Maroc n’a rien à gagner dans l’accord avec les USA »
Le Maroc n’a rien à vendre aux Etats-Unis, ni ses tomates, ni ses tapis et il n’a rien à gagner avec un accord pareil. Au contraire, il risque de voir se multiplier dettes et faillites.
Egypte - États-Unis : Discussions en vue
Egypte - États-Unis : Washington se dit enfin prêt à entamer des négociations pour l’établissement d’une zone de libre-échange entre les deux pays. Une décision soudaine, accueillie avec suspicion par les Egyptiens. Explications.
L’accord Emirats-USA n’influera pas sur la politique étrangère (ministre)
La presse saoudienne avait écrit dimanche que Washington allait demander aux Emirats de cesser le boycottage d’Israël lors des négociations dont le premier round doit commencer mardi à Abou Dhabi.
L’ALE avec les Etats-Unis entériné par le parlement
Le Parlement marocain a entériné l’accord de libre-échange conclu entre le Maroc et les Etats-Unis en 2004, le texte ayant été adopté mardi à Rabat en deuxième lecture par la Chambre des conseillers (Sénat).
Rabat veut concilier ses liens avec l’UE et les USA
Le Maroc veut concilier ses liens privilégiés avec l’Union européenne (UE) et les Etats-Unis, en ne mettant ainsi "pas tous ses oeufs dans le même panier", a indiqué le roi du Maroc Mohamed VI dans un rare entretien publié dimanche par le quotidien espagnol El Pais.
Le Parlement marocain ratifie sans le lire un accord-clé
Mais comment ratifier un accord dont le contenu fut longtemps secret, et beaucoup trop long, au demeurant, pour être étudié de près ?
Maroc : La CONACALE appelle à un sit-in devant le Parlement
L’Accord de Libre Echange entre le Maroc, avec son économie faible et fragile, et les Etats Unis, en tant que première puissance économique, politique et militaire et avec sa propension à violer le droit des peuples à l’autodétermination, constitue un danger pour l’indépendance économique, politique et culturelle du Maroc et aura des conséquences néfastes pour les droits économiques sociaux et culturels des citoyens(nes).
Après la victoire, Bush reprend sa croisade pour le libre-échange
Conforté par la confiance renouvelée des électeurs américains, le président George W. Bush va poursuivre, voire accélérer sa stratégie du libre-échange commercial lors des quatre années à venir en favorisant notamment les accords bilatéraux, selon les experts.
Un accord, pour quoi faire ?
Chiffres mis à part, l’accord est surtout « stratégique » pour... les États-Unis.