bilaterals.org logo
bilaterals.org logo
   

L’ALE avec l’Amérique centrale va entrer en application partiellement

All the versions of this article: [English] [français]

JPEG - 183.9 kb

Yonhap | 30 septembre 2019

L’ALE avec l’Amérique centrale va entrer en application partiellement

SEOUL, 30 sept. (Yonhap) — Le ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Energie a annoncé lundi que l’accord de libre-échange (ALE) avec un groupe de pays d’Amérique centrale entrerait en vigueur partiellement demain. Il s’agit de l’un des nouveaux accords commerciaux qui contribueront à aider la quatrième économie d’Asie à diversifier son portefeuille d’exportations face au protectionnisme grandissant et aux incertitudes croissantes dans l’environnement du commerce international.

Le pacte de libre-échange de Séoul avec le Honduras et le Nicaragua entrera en vigueur lors de la première étape de l’ALE global réunissant cinq pays d’Amérique centrale, avec le Costa Rica, le Salvador et le Panama, selon le ministère.

L’Assemblée nationale a ratifié cet accord au mois d’août. L’ALE avec les autres pays entrera également en vigueur dès que les procédures domestiques auront été terminées, a ajouté le ministère.

Dans le cadre de l’accord, la Corée du Sud et les pays d’Amérique centrale supprimeront immédiatement ou progressivement les droits de douane sur plus de 95% des produits échangés.

En tenant compte de la demande des agriculteurs sud-coréens, le riz, principal aliment des Coréens, n’est pas inclus dans cet accord. Les tarifs pour certains produits agricoles sensibles seront maintenus ou réduits progressivement sur le long terme.

L’accord de commerce aidera la Corée du Sud à élargir les exportations de ses principaux produits comme l’automobile et l’acier mais aussi ses produits cosmétiques et pharmaceutiques sur le marché d’Amérique centrale, a indiqué le ministère.

Les exportations sud-coréennes vers ces cinq pays ont atteint 2,5 milliards de dollars en 2018, en hausse de 14,6% en glissement annuel, selon des données compilées par l’Association coréenne du commerce international (KITA).

En 2018, la Corée du Sud a exporté principalement des navires, voitures et produits sidérurgiques vers cette région tandis qu’elle a importé des navires, du café et des instruments médicaux.

Grâce à l’entrée en vigueur de cet accord, Séoul a élargi son réseau d’ALE sur le continent américain après ceux signés avec les Etats-Unis, le Canada, le Pérou, le Chili et la Colombie.


 source: Yonhap