Renforcement de la domination économique et de l’oppression mentale : faisons face à l’offensive néocoloniale !

JPEG - 121.5 kb

France Dégage | 1 juin 2018

Renforcement de la domination économique et de l’oppression mentale : faisons face à l’offensive néocoloniale !

Aujourd’hui c’est la journée mondiale du lait. Pour le Sénégal c’est un jour de défaite que résume un seul chiffre : plus de 60 milliards d’importation de produits laitiers par an. Et pourtant, le Sénégal avait il n’y a guère longtemps 3 millions de bovins pour une population de 14 millions d’habitants et la France 18 millions de bovins pour 66 millions d’habitants.

Au lieu de lier les PME sénégalaises qui font du lait aux 3 millions de bovins sénégalais, l’Etat du Sénégal lie les bovins sénégalais aux multinationales européennes. Résultat : 80% des importations de poudre de lait viennent de l’Union européenne. La France est le premier pays exportateur de lait au Sénégal avec 42% du total des importations entre 2000 et 2008. Le lait liquide vient à 90% de la France. En France, un éleveur génère entre six à sept emplois allant du vétérinaire au chauffeur.

C’est cette option politique notamment qui explique l’incapacité du gouvernement à régler le problème des 300.000 nouveaux demandeurs d’emplois qu’il y a au Sénégal chaque année. Le plus scandaleux c’est que le gouvernement veut augmenter les importations de lait et donc aggraver la problématique de l’emploi, de l’insécurité alimentaire et du malaise rural en signant l’Accord de Partenariat Economique (APE) et en ayant une posture de tirailleur sénégalais au service de l’UE en essayant de convaincre les autres pays de l’Afrique de l’Ouest à le signer.

En acceptant aussi de laisser les grandes surfaces comme Auchan s’installer au Sénégal, le gouvernement du Sénégal va augmenter ces importations de produits laitiers au détriment du lait local et de nos éleveurs qui vont s’appauvrir davantage. C’est la raison pour laquelle le ministre du commerce refuse de respecter son engagement de recevoir la Coalition Nationale NON AUX APE, refuse également de recevoir France DEGAGE. FRANCE DEGAGE va se mobiliser dans les meilleurs délais pour contribuer à valoriser le lait local et encourager sa consommation et va continuer à se battre pour refuser la mise à mort de nos PME, de nos éleveurs et de leurs enfants avec APE et Auchan.

Enfin, la rencontre entre le gouvernement, à travers le ministre du commerce, et FRANCE DEGAGE est une exigence démocratique.

FRANCE DEGAGE informe les citoyens anti-esclavagistes, anticolonialistes et anti-impérialistes à faire front commun contre cette profanation qu’est la Place de l’Europe à Gorée. FRANCE DEGAGE appelle le conseil municipal de Gorée ainsi que le gouvernement à la responsabilité par l’annulation de la délibération qui a nommé cette place de ce nom véritable affront mémoriel. Cette place qui honore nos oppresseurs dans un lieu d’oppression et de résistance est de nature à troubler l’ordre public.

Au-delà de la Place de l’Europe à Gorée il est plus qu’urgent aujourd’hui de faire œuvre de salubrité publique en enlevant tous les noms d’esclavagistes, de colonialistes, de néocolonialistes attribués à nos espaces publics (rues, écoles…). A cet effet, FRANCE DEGAGE va lancer un « Set-setal » dont l’objectif sera : Sauvegarder la mémoire africaine de lutte contre l’esclavagisme, le colonialisme et le néocolonialisme face aux profanations à Gorée et dans toutes les autres communes du Sénégal.

FRANCE DEGAGE rappelle que déjà la Charte constitutive de l’organisation de l’Unité Africaine (OUA 1963) en son article 2, repris par la Charte Africaine des droits de l’Homme et des Peuples (1981), invitait à « éliminer sous toutes ses formes le colonialisme de l’Afrique ».

Il y a un lien entre oppression économique et oppression mentale. C’est parce que nous sommes opprimés économiquement que les opprimés se pensent inférieur à leurs oppresseurs. C’est aussi parce que les opprimés pensent que leurs oppresseurs sont leurs amis, leurs grands-frères, qu’ils méconnaissent leur histoire qu’ils sont aussi opprimés économiquement, monétairement, militairement.

Il y a un projet en cours de réécriture de l’histoire, de créer un désert mémoriel. C’est ainsi qu’il faut comprendre les propos scandaleux du président Macky Sall disant : « Avec la colonisation française, nous avons eu des choses positives, notamment les élections. On a des relations particulières […] et ils ont toujours respecté les Sénégalais parce que le régiment des tirailleurs sénégalais était dans les casernes, ils avaient droit à des desserts pendant que d’autres africains n’en avaient pas ».

FRANCE DEGAGE informe l’opinion du dépôt de lettres adressées aux maires de Gorée et de Dakar-Plateau Augustin Senghor et Alioune Ndoye pour débaptiser la Place de l’Europe et l’avenue Faidherbe. Le « Set-setal » sera lancé le dimanche 03 juin prochain qui marquera le bicentenaire de la naissance de ce colonialiste qu’a été Louis Faidherbe.

FRANCE DEGAGE demande au gouvernement de régler une bonne fois pour toute la situation des enseignants appelés animateurs polyvalents des cases des tout petits. Tous les deux ans ces derniers devaient être envoyés en formation diplômante. Plus de 244 de ces enseignants ont fait plus de deux ans de bénévolat et attendent que l’Etat respecte son engagement de les envoyer en formation après deux ans de bénévolat.

Cette situation faite à ces concitoyens enseignants est d’autant plus grave qu’au même moment où leur directrice Thérèse Faye ne peut pas les recevoir depuis plus de deux semaines qu’ils sont à Dakar, elle a le temps de leur répondre par voie de presse, et d’organiser des pugilats entre ses camarades devant le palais présidentiel. Cette situation est d’autant plus inacceptable qu’au même moment les ressources qui devraient servir à les former sont accaparées par les impérialistes et la bourgeoisie bureaucratique au pouvoir. FRANCE DEGAGE renouvelle son soutien total aux animateurs polyvalents des cases des tout petits dans leur lutte légale et légitime.

Les 16 organisations regroupées autour de la campagne « Pour la souveraineté monétaire, FRANCE DEGAGE » ont décidé d’appeler leur plateforme Front pour une Révolution Anti-impérialiste Populaire et Panafricaine. En acronyme FRAPP. FRAPP pour mieux frapper les esprits de nos concitoyens en les sensibilisant. FRAPP pour mieux contribuer à frapper l’impérialisme jusqu’à l’émancipation du Sénégal dans une Afrique libérée de l’oppression néocoloniale. FRANCE DEGAGE reste le nom de notre campagne pour le Frexit ou la sortie de la France de nos affaires monétaires. Une campagne à côté d’autres campagnes : Non aux APE, « Sama ginaar, sama bakkan », « Ci nga bokk »…

Fait à Dakar, le 1er juin 2018

Signataires :
- Association des Clients et Sociétaires des Institutions Financières (ACSIF) - Cercle des étudiants panafricains de St-Louis – Fédération Autonome des Aviculteurs du Sénégal (Faas) Jom/Agir pour l’aviculture - Front anti APE anti CFA - Jow sunu gaal - Ligue Panafricaine Umoja/Sénégal - Mouvement des Jeunes Leaders Panafricains(Bénin) - Mouvement Panafricain de Rejet du franc CFA/Sénégal - Mouvement Panafricain de Thiès – Mouvement Panafricain de l’UCAD - Nittu Deug – Petroteam Monde - Réseau Panafricain Espoir d’Afrique – Unité Dignité Courage - Urgences Panafricanistes/Sénégal

source: France Dégage