bilaterals.org logo
bilaterals.org logo

Brésil


Comment l’élection de Lula au Brésil pourrait relancer l’accord controversé UE-Mercosur
La victoire de Lula à l’élection présidentielle brésilienne pourrait relancer les négociations sur l’accord commercial décrié entre l’Union européenne et le Mercosur, plus de deux décennies après le début des négociations.
Élections brésiliennes : la victoire de Lula relancerait l’accord UE-Mercosur
Pour l’instant au point mort, le très critiqué accord de libre-échange entre l’UE et le Mercosur serait relancé en cas de victoire du socialiste Lula aux élections présidentielles brésiliennes.
Les élections au Brésil pourraient donner un nouvel élan aux accords de libre-échange
Tandis que les accords de libre-échange avec les pays européens patinent, l’Amérique latine s’ouvre vers l’Asie. Mais les prochaines élections présidentielles au Brésil pourraient être déterminantes pour la Suisse.
Coopération, accord de libre-échange, industrie, agriculture… Montée en puissance de l’axe Maroc-Brésil
Le secrétaire au commerce et aux relations internationales du ministère brésilien de l’agriculture souligne l’importance d’aller de l’avant dans la signature d’un accord de libre-échange entre le Maroc et le Mercosur.
Accord commercial UE-Mercosur : pas de protection de l’environnement et des personnes sans renégociations
CIDSE, MISEREOR et Greenpeace ont publié un nouveau opinion légale qui prouve que pour assurer une protection efficace des droits de l’homme et des normes environnementales, l’accord doit être renégocié.
Enquête : accord UE-Mercosur, une viande saignante pour les droits humains et la forêt
Des supermarchés européens, dont Casino, Carrefour et Albert Heijn, vendent à des consommateurs, à leur insu, des produits carnés liés à la déforestation et à des violations des droits humains.
Front des associations de la société civile brésilienne contre l’accord Mercosur-UE
Les associations de la société civile brésilienne suivantes expriment leur opposition à la signature de l’accord de libre-échange entre le Mercosur et l’Union européenne.
Accord Canada-Mercosur : quand l’arbre du profit cache la forêt qui brûle
La production agricole du Brésil vient avec un coût environnemental énorme : elle contribue à la déforestation de l’Amazonie à la fois par l’extension des terres d’élevages et par les feux de forêt allumés dans le processus.
Amazonie, Bolsonaro, cheptel bovin : l’ABC de la destruction
L’Amazonie est attaquée de toutes parts, mais le gouvernement canadien continue de négocier un accord de libre-échange entre le Canada et les pays du Mercosur. Vous pouvez y mettre une fin.
Les indigènes du Brésil appellent le Parlement européen à ne pas ratifier l’accord de libre-échange avec le Mercosur
Une délégation de chefs indigènes brésiliens visitent 12 pays européens dans le but de sensibiliser sur la déforestation en Amazonie et sur les violations des droits humains au Brésil.
Des autochtones brésiliens dénoncent l’accord AELE-Mercosur
Des délégués d’autochtones du Brésil ont réclamé le respect des droits humains et la protection de l’environnement. Ils ont mis en garde contre l’accord de libre-échange entre l’AELE et le Mercosur.
Amazonie : manifestation à Genève face à l’accord de libre-échange entre l’AELE et le Mercosur
Environ 250 personnes se sont réunies à Genève pour protester contre l’accord de libre-échange conclu entre l’AELE et le bloc sud-américain du Mercosur.
Le Luxembourg repousse encore le Mercosur
Aucun traité de libre-échange ne sera signé si le président brésilien Bolsonaro ne respecte pas les engagements environnementaux pris par son pays.
Dublin prêt à bloquer l’accord avec le Mercosur pour forcer le Brésil à protéger l’Amazonie
L’Irlande est déterminée à tenter de bloquer la ratification de l’accord commercial négocié entre l’Union européenne et les pays sud-américains du Mercosur pour contraindre le Brésil à agir pour protéger l’Amazonie.
Le traité de libre-échange entre l’UE et le Mercosur, un risque pour nos assiettes ?
Le Brésil épand toujours plus de produits phytosanitaires. D’après les données de vente enregistrées par les autorités environnementales brésiliennes, leur consommation a doublé en 10 ans.
L’accord Mercosur-UE fait aussi grincer des dents côté brésilien
Le Mercosur inquiète aussi au Brésil, où l’on craint l’impact sur une industrie moins compétitive que l’européenne et un recours excessif au "principe de précaution" visant les produits agricoles sud-américains.
Malgré la destruction de l’Amazonie, les dirigeants européens négocient un traité commercial avec le Brésil
Les discussions entre l’Union européenne et les pays du Mercosur (Brésil, Argentine, Uruguay, Paraguay), ouvertes il y a 20 ans, pourraient aboutir cette semaine à un vaste accord de libre-échange. Mais plus de 340 organisations appellent les présidents des institutions européennes, en amont de la réunion des ministres des affaires étrangères, à interrompre immédiatement ces négociations commerciales.
Plus de 340 organisations appellent l’Union européenne à interrompre immédiatement les négociations commerciales avec le Brésil
Dans une lettre ouverte, plus de 340 organisations de la société civile - dont plus de 30 françaises - appellent l’Union européenne à mettre immédiatement un terme aux négociations pour un accord de libre-échange avec le Mercosur (Brésil, Argentine, Paraguay et Uruguay) en raison de la détérioration des droits humains et de la situation écologique au Brésil.
Mettre le droit de réglementer consacré dans les politiques et lois relatives à l’investissement au service du développement : réflexions à partir des données d’expérience de l’Afrique du Sud et du Brésil
Malgré des difficultés, l’expérience de l’Afrique du Sud et du Brésil démontrent qu’il est possible de repenser complètement le régime de l’investissement, et de faire en sorte que les intérêts des investisseurs correspondent aux besoins en développement des pays d’accueil.
Les Accords de coopération et de facilitation de l’investissement (ACFI) du Brésil et les faits nouveaux
Le Brésil n’a jamais approuvé un traité bilatéral d’investissement, ni signé la Convention du CIRDI. Malgré cela le pays a continué de recevoir d’importants flux d’investissement étranger direct.